Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
29 docteurs en médecine holistique et naturelle, empoisonnés durant une conférence sur l’homéopathie en Allemagne

Au cours de la conférence La Santé homéopathique qui a eu lieu en Allemagne au mois de septembre 2015, 29 médecins holistiques et naturopathes ont été empoisonnés par la „drogue psychédélique 2C-E ou Aquarust”. L’intervention d’une équipe d’environ 160 personnes avec un hélicoptère et 15 ambulances a été nécessaire pour aider les participants affectés.

NDR (Norddeutscher Rundfunk – Northern German Broadcasting, émetteur public de programmes radio et TV, dont le siège est à Hambourg) a transmis qu’au moment de leur arrivée, les sauveurs ont trouvés les 29 personnes, âgés entre 24 et 56 ans, dans un état grave, souffrant de „problèmes respiratoires, tachycardie et crampes, quelques-uns se trouvant dans des états qui menaçaient même leurs vies”.

Dans un article de la revue Der Spiegel, il est montré que « Le porte-parole des pompiers, Mathias Kohlbrandt a affirmé pour NDR qu’il n’a jamais été confronté à une telle situation. ‘Hommes et femmes étaient allongés sur le sol dans le jardin et devant le bâtiment’, a-t-il affirmé, en ajoutant qu’ils ne semblaient pas avoir connaissance du fait qu’ils avaient pris une drogue.

Certains d’entre eux souffraient d’hallucinations et même de psychoses, a montré NDR . A certains ont été administrés des sédatifs en route vers l’hôpital, a précisé le médecin qui a coordonné l’opération de sauvetage, dr. Kai Rathjen. »

Les participants à la conférence ont déclaré ultérieurement qu’ils n’avaient rien pris en connaissance de cause qui puisse produire ces effets.

Voilà un fragment d’un article publié dans le journal The Independent UK qui initialement avait le titre Homéopathes menacés par des drogues, modifié ensuite en Une conférence d’homéopathie tournée en chaos après que les participants aient pris une substance hallucinogène .

« Torsten Passie, membre de la commission gouvernementale allemande d’experts en narcotiques, a déclaré pour NDR : ‘Il est certain qu’il s’agit d’une surdose multiple’. » Cette affirmation ne soutient pas l’idée que ces gens avaient pris le narcotique en connaissance de cause, tel que le suggère le titre de l’article cité et plusieurs sources mass media.

« ‘C’est une supposition de bon sens : on ne leur a pas parlé de la substance avant qu’ils la prenne, de ses effets et de ses risques’. La police recherche la possibilité que la drogue ait été administrée pour une expérience en groupe ou ait été administrée en cachette aux participants à la conférence, comme une blague.

Il n’y a pas d’arrestations et les recherches continuent dans la direction d’une possible violation de la loi des narcotiques en Allemagne. » Cela signifie que l’on part de la prémisse que des docteurs éduqués auraient pu prendre sciemment des drogues qui ont menacées leurs vies.

Voilà une brève description de la substance en cause, telle qu’elle est parue dans la presse allemande : « Le 2C-E est un psychédélique de type phénethylamine de la famille 2C. Il a été synthétisé pour la première fois par Alexander Shulgin.

Il est actif habituellement en quantité de 10-20 mg, administré par voie orale ou nasale et ses effets sont très liés à la dose. »

« La drogue psychédélique 2C-E ou Aquarust a été interdite en Allemagne l’année dernière. Elle a un effet euphorisant et, tout comme Ecstasy et Speed, appartient au groupe d’amphétamines produites par synthèse chimique. »

L’incident de la conférence d’Allemagne a eu lieu dans le contexte de l’été 2015, où a eu lieu en Amérique une vague de „suicides”, de crimes et de disparitions parmi les médecins qui pratiquaient la médecine alternative, qui utilisaient avec succès des traitements naturels pour des maladies apparemment incurables et qui menaient des campagnes contre la vaccination.


 

yogaesoteric
13 février 2017