Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
La couverture de la publication The Economist est remplie de symboles cryptiques et des prédictions sombres pour l’année 2015

La revue The Economist a publié une édition appelée „Le monde en 2015”. Sur sa couverture apparaissent des images étranges : une nuage en forme de champignon, la Réserve Fédérale dans un jeu nommé „Panique” et beaucoup d’autres.
 

Usuellement, je ne dédierais pas tout un article pour analyser la couverture d’une publication, mais dans ce cas il ne s’agit pas d’une publication quelconque. Il s’agit de « The Economist », revue directement liée à l’élite mondiale. Elle est partiellement détenue par la famille de banquiers Rothschild d’Angleterre, et son rédacteur en chef, John Micklethwait, a participé à plusieurs reprises aux conférences annuelles Bilderberg – des rencontres secrètes où les plus puissantes personnalités du monde politique, de la finance et des mass médias discutent sur la politique globale. Le résultat de ces réunions est totalement secret. Donc, on peut affirmer sans se tromper que ces gens du journal The Economist savent des choses que la majorité des gens ne connaissent pas. C’est pourquoi leur couverture avec des „prédictions pour 2015” est assez difficile à déchiffrer.

La sombre et sinistre couverture présente des figures politiques, des personnages fictifs et des héros de la culture pop qui certainement seront en premier plan dans les nouvelles de 2015. Cependant, la chose la plus importante est qu’elle inclut aussi plusieurs dessins symboliques qui font allusion à des éléments importants se trouvant sur l’agenda de l’élite. Voilà la couverture :
 
 

A une première vue, on observe des figures politiques comme Obama et Poutine, des références à la coupe de rugby et au nouveau film Spider Man. Mais un regard plus attentif nous révèle une multitude d’éléments nouveaux dérangeants. En voilà quelques-uns.

Le globe à deux faces

Une face du globe regarde avec stoïcisme vers l’Ouest, alors que l’autre face semble irritée. Est-ce que cela figure une confrontation entre l’Est et l’Ouest ? La couverture contient aussi quelques symboles concernant l’„émergence de l’Est”.

 
 
 
Et encore plus inquiétant est le fait que juste en dessous de ce globe furieux, il y a une nuage en forme ce champignon (du genre de celles qui se forment après l’explosion d’une bombe nucléaire) et un satellite espion lancé dans l’espace.

 
 Surveillance avec haute technologie et guerre nucléaire. The Economist n’est pas trop optimiste.
 

La couleur des visages

Regardez attentivement les visages des personnalités représentées sur la couverture. Certaines d’entre elles sont colorées alors que d’autres sont en noir et blanc. Pourquoi ?

 
 

Parmi les personnalités en noir et blanc nous reconnaissons Poutine, Merkel, Obama, Hilary Clinton et David Cameron. Parmi celles colorées se trouvent David Blaine, un jeune qui porte une bannière sur lequel est marqué „Singapore” (Singapour est l'hôte des championnats sportifs de l’Asie du Sud-Est de 2015) et un type quelconque qui porte un équipement pour une réalité virtuelle. Une compilation rapide de ces données montre que les personnes représentées en blanc et noir semblent faire partie de l’élite maléfique se trouvant au pouvoir (y compris un membre de l’ISIS qui travaille probablement pour eux), et les personnages colorés sont les „outsiders”. Est-ce la façon dont l’élite perçoit le monde ?

Le flûtiste sorcier
 

 

La présence du flûtiste dans ce thème de la couverture de 2015 est tout simplement troublante. Le flûtiste de Hamelin est une légende allemande à propos d'un homme qui se servait de sa flûte enchantée pour attirer les enfants de la ville de Hamelin, et pour finalement les emporter au loin. On ne les a plus jamais revus.

Le flûtiste sorcier conduit les enfants de Hamelin.
 


Illustration „Le flûtiste panaché de Hamelin”, par Robert Browning
 

On pense que ce personnage folklorique qui date du Moyen Âge représente soit la mort en masse provoquée par une catastrophe, soi une épidémie épouvantable, comme celle de peste, soit un mouvement d’immigration massive. De même, il représente parfaitement les jeunes d’aujourd’hui qui sont „tentés” et trompés par la „musique” des mass médias. De manière assez pratique, un petit garçon est dessiné exactement sous le flûtiste.

L’enfant ignorant
 

Le visage de l’enfant se trouvant sous le flûtiste a une expression étonnée. Il regarde un jeu nommé „Panic”. Au-dessus de ce jeu on observe les mots „Federal Reserve” et „Chi” (qui, le plus probablement, vient de Chine), et dans la partie d’en bas les mots „lumière verte!” et „sis!” (qui peut venir d’„Isis!” ou, peut-être de „Crisis!” - crise). Le garçon regarde ce jeu étrange de Plinko de la même façon dont les masses ignorantes regardent impuissantes les différents événements dévoilés par les médias de masse. Tout comme le nom du jeu le suggère, le but final est de provoquer de la panique dans le monde entier, à mesure des crises qui sont générées presque de façon aléatoire par ceux qui contrôlent le jeu. Et on retrouve cela sur la couverture d’une revue détenue par les Rothschild.

Arroser les cultures
 
 
Devant Poutine, un petit avion est dessiné sur lequel est marqué Crop-O-Dust. Cela fait référence au concept d’arroser les cultures – crop dusting –, qui est le „processus de pulvériser les cultures avec des insecticides sous forme de poudre ou des fungicides d’un avion”. Exactement  sous l'hélicoptère, un enfant mange quelque chose. Inquiétant.
 
 

Sous l’avion qui arrose, un enfant mange des nouilles d’une boîte.
Ingère-t-il le poison qui a été éparpillé de l’avion ?

Chine
 
 

Un ours panda qui porte un string avec le drapeau de la Chine tend ses muscles de façon claire pour illustrer le pouvoir de plus en plus grand acquis par la Chine. A côté de lui il y a un guerrier sumo qui tient dans ses mains une grande pile avec les polarités (+ et -) clairement indiquées, la polarité plus ayant la couleur rouge. Est-ce qu’on fait ainsi allusion à l’inversement des pôles du pouvoir mondial de l’ouest à l’est ?

Le fantôme
 
 
 

Apparaissant de derrière les jambes d’Obama, un fantôme lit une revue intitulée „Vacances”. Pourquoi ce fantôme, qui est une personne morte, planifiet-il des vacances ? Est-ce que cela veut dire que les masses seront si accablées qu 'elles ne pourront se permettre des vacances qu'après la mort ? Ou bien cela fait-il référence à de nombreux gens qui sont morts dernièrement pendant qu’ils voyageaient ? Terrifiant.

La tortue
 
 

Devant tous, regardant directement dans nos âmes, est représentée une tortue avec des lignes accentuées autour de la carapace. Qu’est-ce que cela veut dire ? Est-ce que les tortues vont revenir de façon spectaculaire en 2015 ? Probablement que non.

Une tortue furieuse est le symbole de la Société Fabian, une organisation extrêmement puissante qui, depuis plus d’un siècle, travaille pour former un gouvernement mondial unique.
 

La devise de la Société Fabian est „Lorsque je frappe, je frappe fort”.

La philosophie derrière le socialisme Fabian est en principe l’ébauche de ce qu’on appelle aujourd’hui le Nouvel Ordre mondial.

La société Fabian est un groupe très ancien, datant de 1884, originaire d’Angleterre, ayant pour but de forme un seul état socialiste au niveau mondial. Ils ont pris leur nom du général romain Fabius, qui a utilisé des stratégies attentivement planifiées pour fatiguer ses ennemis pendant une longue période de temps en vue d’obtenir la victoire. Le „Socialisme Fabian” utilise les changements progressifs pendant une longue période de temps pour transformer petit à petit un état, contrairement aux révolutions violentes en tant que modalités d'obtenir le changement. Ceci est en substance, du socialisme par des moyens secrets, par vol. Leur emblème initial était un bouclier qui figurait un loup couvert d’une fourrure de mouton portant un drapeau avec les initiales F.S. Aujourd’hui, le symbole international de la Société Fabian est une tortue, avec la devise: „Lorsque je frappe, je frappe fort”. (La Société Fabian, The Weather Eye)

La Société Fabian avait l'habitude de soutenir ouvertement une société scientifiquement planifiée et soutenait l’eugénisme par stérilisation. Son  logo original était un loup couvert d’une fourrure de mouton… Mais je crois que ce n’était pas la meilleure façon de cacher le loup aux masses.
 

Le logo original de la société Fabian

L’introduction d’un système global à travers de petites modification incrémentales, c’est exactement ce que l’élite mondiale fait à présent. C'est probablement la raison pour laquelle nous trouvons sur la couverture de cette publication liée à Bilderberg une tortue fâchée qui fait face au chaos qui se déroule derrière elle.

11.3 et 11.5
 

Dans la partie d’en bas de la couverture, à droite, on retrouve quelques symboles plus cryptiques : un amas de terre et deux flèches sur lesquelles il est inscrit 11.5 et 11.3. Est-ce que ce sont des données dignes à retenir ? Pourquoi est présenté un amas de terre à coté ? Si on considère ces chiffres comme étant des coordonnées géographiques, ils indiquent une place située quelque part au Nigéria. Afficher des chiffres qui ne peuvent être compris que par les „avertis” est l'un des hobbys préférés de l’élite occulte.

Devant l’amas, debout, il y a Alice au Pays des Merveilles regardant en haut vers le chat Cheshire

 

Ce chat emblématique est connu pour sa capacité à disparaître, ce qui reste visible étant seulement son sourire qui donne des frissons. En conséquence, ceci est une autre allusion au monde de la fantaisie, de l’illusion et de la tromperie comme celui perçu par Alice – une représentante des masses. Ensemble avec la présence, en quelque sorte inutile, de David Blaine – un magicien –, la couverture mélange des événements réels à des illusions.

Parmi les symboles notables se trouvant sur cette couverture, il y a aussi un porcelet tirelire volant des poches de James Cameron, un modèle qui porte une création d’Alexander McQueen (le créateur de mode favori de l’élite, mort dans des circonstances étranges), ainsi qu’un officier d’Asie qui porte un masque pour se protéger contre une maladie létale.

2015 semble magnifique, n’est-ce pas ?

Conclusion

The Economist n’est pas un journal quelconque qui publie des prévisions étranges pour l’année 2015 seulement pour vendre quelques exemplaires de plus. Il est directement connecté à ceux qui modèlent les politiques globales et qui s’assurent que celles-ci sont appliquées. La publication est partiellement détenue par la famille Rothschild d’Angleterre et le rédacteur en chef participe régulièrement aux réunions Bilderberg. En d’autres mots, The Economist est connecté à ceux qui ont les moyens et le pouvoir de faire des „prévisions” une réalité.

La couverture thématique 2015 reflète pratiquement l’agenda global de l’élite et est bourrée de symboles cryptiques qui semblent être inclus spécialement pour les „avertis”. Et les masses, tout comme Alice qui regarde comment le chat Cheshire disparaît, vont se concentrer sur les illusions pendant que le loup déguisé en mouton frappera… et il frappera fort.

Source: The vigilant citizen


yogaesoteric
2015


 

 

Articles publiés récemment

> 21 OctobrePour sauvegarder votre cerveau, cette startup propose de… vous tuer

> 21 OctobreL’astroturfing et la manipulation des messages médiatiques

> 20 OctobreLes 6 changements radicaux sociétaux du nouvel ordre mondial

> 20 OctobreUne première : des ovules humains matures obtenus en laboratoire

> 18 OctobreDans les écoles maternelles suédoises, les garçons peuvent porter des robes et les filles peuvent hurler

> 18 OctobreLe président polonais compare l’UE à l’époque où Varsovie était occupée

> 18 OctobreL’UNESCO publie ses nouvelles normes pour l’éducation sexuelle complète : l’idéologie du genre pour les enfants de 5 ans

> 17 OctobreLe contrôle de la perception

> 17 OctobreUne Europe sans Européens selon la recette Coudenhove-Kalergi

> 16 OctobreLe calme avant la tempête de la guerre civile va bientôt prendre fin aux États-Unis ; la prochaine phase de la libération planétaire va commencer

> 15 OctobreL’imposture des droits sexuels

> 14 OctobreLe nouvel arsenal nucléaire russe rétablit la bipolarité du monde

> 14 OctobreComment les frappes contre la Syrie sont liées à la dénucléarisation de la Corée du Nord

> 14 Octobre2018-2028 : La décennie la plus dangereuse

> 13 OctobreMoscou: l’attaque chimique en Syrie mise en scène par des ONG financées par l’Occident

> 13 OctobreGoogle fait la « guerre algorithmique » pour l’armée américaine

> 13 OctobreLa plus puissante alliance mondiale d’espions

> 13 OctobreMaria Zakharova révèle les manipulations britanniques dans l’affaire Skripal

> 12 OctobrePourquoi la Turquie a soutenu les frappes de la coalition occidentale contre la Syrie

> 12 OctobreL’OTAN cherche la destruction de la Russie depuis 1949 (Partie 5)

> 11 OctobreLes 10 plus grosses révélations d’Edward Snowden

> 11 OctobreLe prince héritier saoudien révèle que le wahhabisme a été exporté à la demande des Occidentaux

> 11 OctobreFrappe par missiles de croisière sur la Syrie – Stupidité et irresponsabilité

> 10 OctobreQAnon poste deux messages chocs impliquant les Clintons dans la mort de JFK jr.

> 10 Octobre« Contenir l’agression »: à quoi serait prêt Moscou après les frappes contre la Syrie ?

> 9 OctobreLe Canada s’aligne à l’offensive incendiaire des États-Unis contre la Russie

> 9 OctobreEn 2010 Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, affirmait que la protection de la vie privée n’est plus une « norme sociale »

> 9 OctobreUn nid d’espions : agents doubles, décès troubles

> 8 OctobreL’OTAN cherche la destruction de la Russie depuis 1949 (Partie 4)

> 8 OctobreAbou Ghraïb : la prison de l’expérience de Stanford

> 8 OctobreSeul contre tous : un journaliste américain dénonce la propagande sur l’attaque chimique en Syrie