Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Enfants Indigo - Les messagers du nouveau millénaire

de Rafael Matei


Au cours des 30 dernières années, ceux qui s’occupent des enfants, comme les parents, les enseignants, les éducateurs, les psychologues et les médecins ont remarqué que quelque chose de spécial se passe avec les nouvelles générations. Surnommés les enfants Indigo ou Cristal, il semble que de plus en plus des enfants nés dernièrement possèdent une conscience et un potentiel augmenté, se manifestent plus librement et sont plus créatifs. Loin d’être parfaits, ils sont cependant équipés d’une nouvelle série de caractéristiques humaines qui visent à transformer de manière fondamentale les conceptions anciennes sur le monde. Plus que jamais, les nouvelles générations ne sont pas disposées à prendre mécaniquement les informations que l’ancien système transmet. Guidés par l’intuition supérieure, les enfants indigo savent qui ils sont dès un âge très jeune, leur direction dans la vie étant inspirée par des valeurs authentiques et non pas par des buts matérialistes. Plus les adultes reconnaîtront rapidement la nouvelle conscience qui arrive sur cette planète en se laissant inspirer, plus vite le genre humain fera le saut vers un monde meilleur et notamment plus spirituel.


Selon la tradition hindoue, la planète terre est maintenant à la fin du Kali Yuga, la quatrième époque d’un grand cycle temporel, l’époque de la décadence spirituelle maximale, caractérisée par le fait que les êtres humains sont complètement ignorants quant à leur origine divine. Si nous sommes capables de regarder autour de nous avec attention et au-delà des apparences, nous voyons que la plupart des gens se comportent comme des êtres mimétiques, passifs et endormis. Ils ont généralement les mêmes préférences, les mêmes choix, mênent une vie linéaire et sont presque entièrement sous le contrôle des désirs et des passions inférieures et matérialistes.

L’émergence de nouvelles générations d’enfants, équipés pour beaucoup d'entre eux d’une nouvelle vision de la vie, représente-elle l’un des premiers signes de la respiritualisation de la race humaine et de l’enrichissement de son patrimoine génétique ? Selon de nombreux livres publiés sur le phénomène des « nouveaux enfants », ceux-ci ont généralement une plus grande intelligence et sont doués, pour certains d’entre eux, d'un potentiel créatif très grand et même de géni. Bon nombre des décisions et des actions menées par les enfants indigo se basent sur leur relation avec le trésor de la sagesse éternelle et expriment des valeurs qui ne sont pas liées à l’âge, à l’éducation ou au contexte social.

La prochaine époque (Satya Yuga) dans laquelle l’humanité s’apprête à entrer sera un monde de la Vérité Spirituelle. Selon certaines données scientifiques et de nombreuses prophéties spirituelles, notre planète est actuellement en 2012 très proche d’entrer dans la quatrième dimension. La « Nouvelle Terre » sera caractérisée par la renaissance de la conscience divine de l’humanité toute entière.

D’une certaine manière significative, depuis les années 80, des enfants différents qui ont tendance à ne plus accepter les illusions et les mensonges du monde matérialiste ont commencé à naître sur terre. Ce n’est pas pour la première fois que viennent sur cette planète des êtres humains doués d'un grand potentiel spirituel. Toutefois, ils ne sont pas venus en si grand nombre par le passé que depuis les vingt dernières années. Beaucoup considèrent que c’est un signe d'évolution de la race humaine.

La signification de la couleur indigo présente en abondance dans l'aura des « nouveaux enfants »

Bien qu'aujourd’hui la clairvoyance soit considérée comme un élément sensationnel, dans l’avenir de la race humaine, cette qualité sera pleinement éveillée et dynamisée. Actuellement, il existe des moyens scientifiques tel que la photographie Kirlian, qui peuvent attester de la présence d’un champ d’énergie (aura) autour du corps humain, différemment coloré en fonction de la personnalité, du potentiel et des états psychiques et mentaux de la personne photographiée.
La chromothérapie, une science de guérison et d’harmonisation qui est utilisée avec succès sur cette planète depuis des centaines d’années, révèle de nombreux mystères des couleurs et leur influence sur l’esprit et le corps et implicitement sur l’aura énergétique.

La couleur indigo (ou bleu foncé) est très élevée. Elle signifie généralement la négation de l’absurde, l’action pleinement intelligente, la vie spirituelle, la transcendance de l’illusion, le passage au-delà des apparences, l’amour de la vérité, l’intelligence pratique, l’extraordinaire. La préférence spontanée pour l'indigo indique un être évolué spirituellement, détaché de son environnement, intégré dans l’idéal, qui est au-dessus de tout ce qui est profane et éphémère. Dans certains cas, il montre la révolte contre un environnement perçu comme n’étant pas comme il faut et qui ne satisfait pas l’être concerné et l’évasion hors de cet environnement.

Au niveau psychologique, la couleur indigo a les effets suivants : retenue, transcendance, introversion exemplaire, émotion, impression de profondeur extraordinaire, plénitude extatique, vitesse de pensée, fusion avec l’infini, toute-puissance, maximum de créativité. Les significations psychologiques et les résonances affectives de la couleur indigo sont le détachement, la liberté, vivre dans l’objectivité, la supra-conscience, la plénitude euphorique, la connaissance totale de soi.
Du point de vue spirituel, la couleur indigo nous met en résonance avec l’énergie du Saint-Esprit et nous permet de comprendre l’immense valeur de la suppression des obsessions, des résonances démoniaques et même des états de possession démoniaque (elle a des effets exorcisants).

Les caractéristiques des « personnes indigo »

- elles ont une solide estime de soi et un sentiment évident du Soi ;
- elles acceptent difficilement la discipline et / ou l’autorité ;
- elles sont frustrées par les systèmes à structure rigide, par la routine des processus impliquant un faible niveau de créativité ;
- souvent, elles trouvent de meilleures façons de faire les choses à la maison, à l’école ou au travail ;
- elles ne veulent pas se conformer aux désirs et aux habitudes des autres ;
- elles veulent toujours savoir pourquoi, surtout quand elles sont invitées à faire ou à dire quelque chose ;
- elles ont une forte intuition ;
- elles ont une forte empathie pour les autres ou pas d’empathie du tout pour les autres ;
- elles développent très tôt la pensée abstraite ;
- elles ont un caractère guerrier en comparaison avec « les enfants de cristal » qui sont des artisans de paix ;
- les enfants Indigo sont connus pour le fait que dans leur cas, l’éducation et le conditionnement basés sur la peur et la culpabilité ne fonctionnent pas. Ils n’écoutent jamais ceux qui les traitent avec supériorité et ne les respectent pas. Bien qu’ils continueraient à avoir une attitude digne, ils perdraient leur confiance dans les adultes, les défieraient et s’enfermeraient en eux-mêmes. Même quand ils font semblant de se conformer, ils le font par devoir plein de compassion et non à partir d’un sentiment de culpabilité ;
- souvent, ces enfants accumulent d’énormes quantités de colère parce qu’ils ne se sentent pas acceptés et traités à leur juste valeur, dont ils ont une très bonne intuition ;
- ces enfants sont des visionnaires, doués, talentueux et / ou extrêmement intelligents ;
- dans certains cas, les enfants ou les adolescents peuvent être diagnostiqués avec le SAD (syndrome du déficit d’attention) et le SADH (syndrome du déficit d’attention hyperactive) ;
- ces enfants sont très ouverts envers les plans spirituels et peuvent manifester des capacités spirituelles et extrasensorielles ;
- ces enfants ont souvent besoin d’aide pour s’équilibrer et pour se découvrir eux-mêmes plus facilement ;
- ils viennent dans ce monde avec l’attitude de personnes d’origine noble et souvent se comportent de cette manière ;
- ils ont le sentiment qu’ils ont gagné le droit d’être ici et sont surpris de voir que d’autres ne leur reconnaissent pas ce droit ;
- même quand ils sont très petits, ils peuvent « lire » les intentions cachées des gens et sont donc plus difficiles à tromper ;
- si aucune limite n’est imposée, ils peuvent être très manipulateurs avec ceux autour d’eux, parce qu’ils sentent très bien les faiblesses des autres ;
- ils respectent seulement ceux qui le méritent vraiment. Pour eux, ce n'est pas l’âge ou le statut social qui compte, mais l’authenticité et l’intégrité de caractère ;
- ils semblent antisociaux s’ils ne sont pas parmi ceux qui leur ressemblent. S’il n’y a pas autour d’eux d’autres personnes avec le même genre de conscience, ils s’intériorisent souvent, considérant que personne ne les comprend ;
- la plupart du temps, il leur est difficile de supporter l’école en tant qu’organisation sociale.

Types d’enfants indigo

Selon le témoignage des parents, des enseignants et des psychologues, les chercheurs du « phénomène des générations indigo » ont conclu qu’il y a quatre types d’enfants indigo.

L’humaniste
« L’Indigo humaniste » travaillera avec les masses de gens. Les enfants de ce type sont très intéressés par le bien-être des autres êtres humains. Ils sont hyperactifs. Ils sont très sociables et amicaux et leurs voix sont très claires et fermes. Parfois, ils se tapent contre les murs parce qu’ils oublient de mettre le frein. Ils ne peuvent pas jouer avec un seul jouet : ils sortent tous les jouets et ensuite il se peut qu’il jouent avec eux, ou pas du tout.

Le conceptuel
Ce type est plein d’idées et de concepts. Les enfants Indigo conceptuels s'occupent plus de projets que de gens. Ils sont très athlétiques et ont tendance à être dominateurs, y compris avec leurs propres parents et à détenir le contrôle à tout moment. Ce type d’enfant indigo a tendance à être dépendant (en particulier des drogues) à l’adolescence.

L’artiste
Les artistes indigo sont très sensibles et passionnés par l’art. Quel que soit le travail qu’ils vont pratiquer, ils vont l'aborder du côté créatif. Entre quatre et dix ans ils peuvent choisir 15 formes d'art différents – ils vont en pratiquer un pendant cinq minutes, puis vont y renoncer. L’artiste indigo peut travailler avec cinq ou six instruments différents, ensuite, il va en choisir un à l'adolescence et deviendra virtuose.

L’interdimensionnel
Ils ont une structure physique plus grande que les autre et dés l’âge d'un ou deux ans ils ne se laissent plus rien dire. Ils répètent sans cesse à leurs parents : « Je sais. Je peux le faire tout seul. Laissez-moi tranquille. » Si des problèmes de comportement apparaissent, c'est de conseils d’ordre spirituel dont ces enfants auront besoin.

Les enfants indigo dans le cadre du système éducatif

S’ils ne sont pas traités avec respect, les enfants indigo ne communiquent plus du tout avec les adultes et ne les acceptent plus en tant que mentors. L’idée selon laquelle « les petits » sont nés comme des vases vides à remplir avec les enseignements provenant des adultes ne convient pas du tout au type des enfants indigo. Ils semblent ne pas pouvoir comprendre pourquoi leurs idées ne sont pas prises en compte et sont ignorées ou rejetées en raison de l’âge, des compétences ou des preuves scientifiques. Nous allons présenter ici quelques exemples qui démontrent cela.

Au cours d’une classe de biologie de deuxième année, l’institutrice a commencé le cours en affirmant :
« Contrairement aux plantes, l’eau n’a pas de vie.
- L’eau est vivante, elle bouge - a déclaré une fille au deuxième rang.
- Non, l’eau n’est pas vivante – a répondu l'institutrice.
- Mais elle se transforme ; elle est chaude et puis elle devient froide. Peut-être qu’elle en décide ainsi – a contredit un garçon.
- Non – a dit l'institutrice. Notre livre de science nous donne une liste de tout ce qui est vivant et l’eau n’est pas sur cette liste.
- Mais l’eau sent les choses. J’ai vu ça dans un livre – a répliqué un enfant.
- Dans quel livre as-tu vu cela? – a demandé l’enseignante.
- Un livre dont l’eau peut avoir l'air : comme un flocon de neige heureus ou comme une mauvaise journée, en fonction de ce qu’on lui fait.
- Eh bien, est ce que nous utilisons ce livre ? Non, n’est-ce pas ? - a répondu l’enseignante, et elle a continué sa leçon. »


Une mère consulta un psychologue avec son garçon de dix ans parce qu’il refusait totalement d'aller au cours d’anglais. Lorsqu’on lui demanda pourquoi, l’enfant répondit que son professeur était mauvais et qu'il lui faisait lire un livre qui n’a aucune valeur pour lui. Par contre, l’enfant dit que lui et quelques collègues voulaient rester à l’école après les cours pour apprendre l’anglais sur Internet et qu'ils avaient besoin d’un adulte pour superviser. Le psychologue lui suggéra qu’il était certes peut-être plus intelligent que ses professeurs, mais que cependant il avait encore à apprendre d’eux. Puis, il l’encouraga pour son idée novatrice et le garçon se détendit. La mère de l’enfant fut étonnée par l’intervention du psychologue, mais finalement elle décida de soutenir son enfant dans son désir d’étudier l’anglais après l’école. Après cet incident, une grande partie des problèmes de cet enfant liés à l'école s'améliorèrent considérablement.

Lorsqu' on posa à des élèves de première année qui avaient participé à un séminaire sur la créativité cette question : « Qu'êtes vous venu faire ici ? », les premières réponses joyeuses incluaient des affirmations telles que : faire du bien dans notre monde, pour apprendre tout ce que je peux avant de m’en aller, pour apporter des changements, pour se faire des amis, pour aider les gens , pour être joyeux. Lorsque le professeur, croyant qu’ils s'étaient éloignés du sujet leur demanda ce qu'ils venaient faire à l’école, l’atmosphère de la communication changa immédiatement, comme si un vide avait absorbé toute l’énergie et l’enthousiasme. Puis l’enseignant aida les enfants à préparer une nouvelle liste. Ces réponses furent données dans le silence, chaque élève levant la main avant de parler. En voici quelques unes : pour épeler, pour écouter, pour ne pas parler, pour rester assis et écouter, pour écrire ce que vous nous dictez.

Beaucoup d’enfants nés au cours des dernières vingt années sont différents des générations précédentes. Ils sont plus conscients, plus sensibles et peuvent présenter des capacités extrasensorielles. Les « nouveaux enfants » ne tolèrent aucune forme de malhonnêteté et de manque d’intégrité. Ils trouvent qu’il est difficile de vivre dans le système éducatif actuel, dans lequel il y a tellement de mensonge, en particulier celui de prétendre qu’on aime être ici, mais aussi de taire à quel point nous sommes tous malheureux, parce que nous sommes obligés de venir ici et apprendre des choses dont nous ne sommes pas certains qu’elles auront des applications pratiques dans la vie.

De plus en plus d'enseignants et d'éducateurs qui ont le don d’empathiser avec leurs élèves, reconnaissent que le programme actuel refuse aux enfants indigo l’accès à leur manière naturelle d’apprendre. Les « élèves Indigo » ont un sens profond de leur mission dans la vie, de la nécessité d’être authentiques et, par conséquent, ils ont besoin pour s’engager d'être dans un système d’apprentissage authentique. Jusqu’à ce que ceci soit réalisé, la première réaction des adultes envers le comportement nouveau et rebelle des enfants indigo est de leur donner des médicaments pour être en mesure de les contrôler.

La ritaline, le médicament qui réussit à „engourdir” les enfants indigo

Malheureusement, bon nombre d'enfants très doués et talentueux des nouvelles générations sont classés à tort comme souffrant de SAD (syndrome de déficit d’attention) et SADH (syndrome de l’attention déficitaire hyperactive), à la suite de quoi il leur est prescrit de la Ritaline. Bien que tous les enfants Indigo ne sont pas diagnostiqués avec ces syndromes et que tous ceux qui souffrent du SAD ou du SADH ne sont pas des enfants indigo, les chercheurs ont constaté qu’un nombre considérable d’enfants « nouveaux » sont traités à tort à la Ritaline, juste parce que c'est pour les adultes la voie la plus facile.

Il a été prouvé par des tests que ces enfants sont très intelligents, brillants et extrêmement talentueux. Malheureusement, ils sont « drogués » par les adultes qui s’occupent d’eux, dans l'effort inconscient d'arrêter la manifestation d’une conscience nouvelle qui vient à travers ces enfants sur la terre. Les parents sont exaspérés par les crises de personnalité des nouveaux enfants et par leur refus de suivre les règles sociales établies. Souvent, les enfants qui se manifestent ainsi ne comprennent pas ce qui leur arrive. Ils sont en colère parce que les adultes, qui devraient les protéger et les guider, ne sont pas en mesure de le faire, se sentant même dépassés par la situation.

Bien que la Ritaline soit l’un des médicaments les plus populaires prescrits aux élèves ayant des problèmes de comportement, les effets secondaires ne sont pas négligeables. Il a même été constaté que l’impact négatif sur un cerveau sain est encore plus fort. Le médicament peut induire des changements dans le muscle cardiaque de manière si nocive que l’armée américaine rejette les recrues potentiels qui ont pris de la Ritaline. Beaucoup de chercheurs pensent qu’un programme approprié de conseils, une alimentation équilibrée et aussi naturelle que possible ainsi que diverses thérapies non conventionnelles telles que la médecine traditionnelle indienne appelée Ayurveda, peuvent grandement aider à rééquilibrer et à guérir les enfants qui ont été injustement étiquetés comme souffrant de SAD ou de SADH.

Comment les jeunes Indigo approchent leur place de travail

Au-delà de leur nombreuses qualités et leurs dons d’exception, les « personnes indigo » peuvent se révéler être un véritable défi pour ceux avec lesquels ils interagissent. Par la nouvelle approche de la vie qu'ils ont, quel que soit leur âge, que ce soit à la maison, à l’école ou dans la famille, les enfants indigo forcent d’une manière indirecte ceux qui les entourent à transformer radicalement leur approche des relations et des normes sociales, si ceux-ci veulent « que les choses se passent bien ». En effet, un « indigo » ne change pas pour s'adapter aux autres : c'est aux autres de changer pour avoir accès à sa vision. On pourrait dire que par leur côté égocentrique, impatient et sceptique, les jeunes indigo sont un miroir de la société humaine pour aider à sa transformation.

Peu importe l’endroit où ils se trouvent, à la maison, à l’école ou au travail, l’une des caractéristiques des jeunes indigo, c’est qu’ils veulent avoir des relations avec les autres fondées sur le respect et l'amour, et non sur l’acquisition des rôles et des attentes. Par conséquent, ces « petits nouveaux » ont du mal à s’intégrer dans le système social actuel, où l'on attend d'un enfant, d'un adolescent ou d'un jeune qu'il corresponde à un certain modèle de comportement.

Témoignages sur les enfants indigo

Selon les témoignages, il semble que la plupart des « nouveaux enfants » se souviennent de leurs vies passées et étonnent leurs parents avec leurs histoires. Certains d’entre eux viennent au monde « éveillés » du point de vue spirituel, parlant aux adultes d'une nouvelle vision spirituelle de l’univers et de l’existence. Conscients de l’éternité de leur esprit, de l’unité de la création de Dieu, ils montrent de la compassion et de l’empathie envers tout ce qui est vivant sur cette planète.
Bien que bon nombre d'enfants indigo ne se sont pas encore rappelés la mission qu’ils ont ici, ils contribuent cependant par leur présence à élever le niveau de la conscience planétaire et aident au passage de la terre dans une dimension supérieure de paix et d’amour, où les guerres et les luttes pour le pouvoir ne seront plus possible.

Lorsqu’on les interroge sur Dieu, les réponses des petits indigo de quatre ans sonnent ainsi:
« Dieu ? Il suffit d’écouter votre coeur. »
« Vous pouvez dire : Seigneur, tu m’entends ? Et Il va te parler. C’est comme parler à vous-même. »
« Il faut juste être en mesure d’entendre les mots dans votre tête. »
« Dieu est amour, Dieu est Dieu. Bien sûr que Dieu existe. »


Voici le témoignage d’un enseignant qui a étudié le comportement des enfants indigo : « La chose la plus spectaculaire que j’ai remarqué est la façon dont ils formaient des groupes, en se rapprochant les uns des autres, en particulier autour d’un enfant qui était malade ou fâché. Le plus souvent, ils se réunissaient par paires, mais parfois ils formaient des groupes. Ils s’asseyaient en formant un triangle ou un diamant. Il était si naturel pour eux d'aller tout simplement s’asseoir près d'un enfant lorsque celui-ci avait besoin de quelque chose de la part des enfants indigo : ils restaient pendant un certain temps près de lui sans même qu'ils se parlent, puis ils s’en allaient.»

« Qu’est-ce que la violence, les enfants ? » Une belle fille avec des étoiles dans les yeux dit : « C’est facile, là-bas il y a de belles fleurs, des violettes. Je les sens tous les jours et elles me rendent heureuse. » (Robert P Ocker, professeur)

« Ma fille m’a demandé il y a quelques jours un peu de sirop contre la toux. Lorsque j’ai hésité à lui donner, elle m'a dit : - tu sais, maman, en fait ce n’est pas le médicament qui m’aide vraiment... la vérité, c’est que je pense qu’il aura de l'effet, et c'est pour que cela qu'il fonctionne ». Un jour, la jeune fille était en colère contre son père et lui a dit : « Tu dois être gentil avec moi ! Tu m’as voulu, donc tu m’as eu. Maintenant, tu ferais mieux de prendre soin de moi ! » (Linda Etheridge, enseignant)

Ma femme et moi, on dit souvent à Nicolas, qui a deux ans, que nous l’aimons. Parfois, il nous dit qu’il nous aime, mais le plus souvent il est d’accord avec nous : « Je m’aime aussi ». (John O.)

« Une fois, mes anges m’ont dit que les étoiles sont des anges et que leurs nom est Anges Stellaires. L’étoile des désirs est l’ange de tous. Les Anges Stellaires doivent prendre soin de tout le monde ici sur terre – quoi qu’il arrive. » (Megan Shubik, huit ans).

« Noël dernier, lorsque j’ai reçu la visite de mon petit-fils Matthieu qui a sept ans, je lui ai offert une séance de massage. Il m’a dit alors qu’il a vu dans la pénombre de la chambre des lumières se déplacer vers le haut. Il parle souvent de son désir de retourner à Dieu et de l’incinération. » (Sunny G.)

« Notre fils a amené sa petite amie enceinte vivre avec nous. Un matin, environ six semaines avant que le bébé ne naisse, j’ai remarqué un pilier de lumière brillante dans un coin de la salle de séjour. Le pilier de lumière a continué à se produire en continu jusqu’à ce que l’enfant naisse, puis a été présent encore pendant deux mois. Tout le monde dans la maison l’a vu pendant cette période et tous ont été convaincu qu'il était réel. Mais au début, personne ne me croyait. La petite fille m’a dit à l’âge d’un an et demi qu’elle n’aimait pas dormir et rêver. A l’âge de trois ans et demi, elle m’a dit qu’elle se souvenait du sang dans l’utérus de sa mère et que cela lui faisait mal, qu'elle n’aimait pas être là. » (Mary V.)

« Lorsque Sean, qui a neuf ans, est entré dans mon bureau d'homéopathie accompagné de sa mère, il avait une expression tendue, dans le genre « C'est reparti pour un tour !». Il mouillait son lit chaque nuit et avait déjà consulté plusieurs thérapeutes, mais aucun n’avait pu l’aider. Habituellement, je demande aux enfants de dessiner leur famille, mais cette fois, quand j’ai regardé dans les yeux de Sean, je lui ai dit quelque chose de différent. « Je sais que tu sais ce qu’il te faut, s’il te plaît dessines-moi ça ». L’enfant a sourit largement et a dessiné une représentation d’un remède homéopathique que j’ai reconnu. Je lui ai montré une grande boîte avec 200 remèdes, il a passé la main sur eux en disant que ce n’était pas là. Puis, je lui ai montré une autre boîte, là aussi il a passé sa main sur eux, ralentissant en un seul endroit. Il a ensuite pris une bouteille dans sa main, a fermé les yeux et s'est balancé légèrement. Sean a ensuite dit qu’il se sentait mieux et depuis, son lit est toujours sec. » (Ann C.)

« En travaillant avec un groupe d’enfants de l’école primaire, je leur ai demandé de décrire une expérience significative de leur vie. Un garçon de huitième année s'est levé et a demandé : « Savez-vous quelle était l’expérience la plus importante des 100 dernières années ? ». Les élèves se sont regardés mutuellement d’un air interrogatif et ils ont dit qu’ils ne le savaient pas. Ensuite, l'élève a répondu honnêtement: «Moi ! » Immédiatement, les autres enfants se sont mis à rire. Avec gentillesse et respect je me suis approché de lui en regardant avec compréhension dans ses yeux confus. Je lui ai dit : « En effet ! Je suis content que tu es ici. » (Robert Ocker, professeur)

« Ma fille m’a dit un jour sur Colin, mon petit-fils de deux ans : « Oh, maman, Colin va te dire ce qu’il m’a dit aujourd’hui ». Et Collin a dit : « Non, je ne veux pas lui dire ». Alors ma fille a insisté et puis le garçon a dit vite : « J'ai parlé à maman du temps lorsque nous vivions dans le pays de Magog (pays décrit dans l’Ancien Testament). En ce temps, elle n’était pas ma mère mais mon amie. Puis vint l’histoire et nous n’étions plus. » (Nancy T.)

« Un jour, je me promenais avec mon fils Joshua qui a trois ans sur la plage. À un moment donné, il m’a demandé qui était Michel-Ange. J’ai dit que c’était un artiste.
-Ah oui, il a peint le ciel, n’est-ce pas ?
- Oui, il a peint le « ciel » de quelques grandes églises. Pourquoi, tu l’as connu?
- Oui, je l’ai connu, c'était un homme bon.
- Qu’est-ce que tu veux dire Joshie, tu veux m’en dire plus?
- Papa, c'est arrivé il y a longtemps, très longtemps. »
(C. Richards)


Quelques exemples d’enfants indigo

Akiane Kramarik est mondialement reconnue comme un enfant indigo génial et inspiré par Dieu. Peintre et poète auto-didacte, Akiane est née dans une famille athée, qui ne croyait pas du tout en Dieu, le 9 Juillet 1994 dans la ville de Mount Morris dans l’État américain du Missouri. A quatre ans, elle a vécu sa première expérience religieuse et spirituelle, puis elle a commencé à dessiner. Grâce à elle, toute sa famille s'est convertit au christianisme. Sa mère nous décrit le jour où sa fille lui a avoué qu’elle connait Dieu :
« - Aujourd’hui, j’ai rencontré Dieu - dit Akiane.
- Comment sais-tu que c'était Dieu ?
- Juste comme je sais que tu es ma mère et que tu sais que je suis Akiane.
- Mais qui t’a appris à utiliser le mot Dieu ?
- Je te le dirais bien, maman, mais tu ne pourrais pas comprendre ».

La jeune fille a commencé à peindre à l’âge de six ans, un an plus tard elle a commencé à écrire des poèmes et des aphorismes. Elle dit que son inspiration vient de visions, de rêves, de la contemplation de la nature, des gens et de Dieu. Akiane espère que les gens retrouvent l’espoir grâce à ses peintures. Avec chaque nouvelle création, son aspiration est que ce qu’elle peint ou compose soit un don de Dieu et un soutien pour les gens.

Le désir le plus cher de cette jeune fille est que tous les gens aiment Dieu et s'aiment entre eux. Comme Akiane dit, sa mission dans la vie est de transmettre partout dans le monde l’amour de Dieu envers tous les gens.

Boris Kipriyanovici est né le 11 Janvier 1996 dans la ville de Zhirinovsk de la région Volgograd, en Russie. À l’âge de sept ans, il a fait la première page des journaux dans son pays à cause de ses connaissances étonnantes en rapport avec l’univers et ses récits sur la planète Mars. Sa mère Nadejda a déclaré que, bien que les nouveau-nés ne puissent pas concentrer leur regard, son fils, dès qu’il est né, l'a regardé dans les yeux en soutenant seul sa tête. À l’âge de huit mois, Boris a commencé à prononcer des phrases entières. L’enfant n’avait pas encore trois ans qu'il a commençé à expliquer à ses parents l’univers.

« Parfois, assis dans la position du lotus, il commençait à nous en dire plus à propos de Mars ou d’autres civilisations que la notre, et ses paroles nous choquaient. Il était à même d’énumérer la liste de toutes les planètes du système solaire, y compris leurs satellites. Il me parlait toujours des galaxies, en indiquant leur nom et leur nombre. Dans un premier temps, j’ai paniqué en pensant que mon fils était fou, puis j’ai décidé de vérifier ce qu’il disait. J’ai lu quelques livres sur l’astronomie et j’ai été étonnée de voir que ces noms existaient réellement et que Boris savait tant de choses à propos de cette science. » Il parle aussi, comme si c’était hier, de la civilisation lémurienne et de sa destruction. Les preuves scientifiques attestent que les Lémuriens ont vécu il y a environ 70 000 mille ans et qu'ils étaient très avancés par rapport aux êtres humains d’aujourd’hui.

« Alors, je me suis rendue avec le garçon chez divers savants, y compris certains chercheurs d’OVNI, des astronomes et des historiens. Tous étaient d’accord qu’il était impossible que Boris invente les choses dont il parlait à un âge si jeune, car il utilisait des termes linguistiques spécifiques connus surtout par les scientifiques qui étudient ces phénomènes. » Parce qu’il n'a pas pu s’adapter à l’école, parce qu’il interrompait toujours ses professeurs en leur disant qu’ils avaient tort, les parents de Boris ont dû embaucher des tuteurs. En plus de nombreuses capacités extrasensorielles remarquées par ceux qui vivent à ses côtés, mais au sujet desquelles Boris ne veut pas parler, l’enfant est compatissant et empathique à la souffrance autour de lui.

Sa mère raconte cet exemple: « Quand le sous-marin Krusk s’est immergé, Boris a beaucoup souffert et tout son corps lui faisait mal. En outre, pendant la crise de Beslan en 2004, il a refusé d’aller à l’école à cause de la souffrance qu’il ressentait. Interrogé à ce sujet, Boris a déclaré qu’il ressent des brûlures à l’intérieur et il savait que cette crise se terminerait de façon dramatique. » Interrogé pour savoir ce qu’il sent en rapport avec la mort, Boris a dit qu’il n’a pas peur de la mort, car il vit éternellement. Il a dit que « les gens ne devraient plus souffrir pour les erreurs du passé, mais devraient plutôt chercher à savoir ce qui leur est destiné à présent, de chercher à atteindre ces hauteurs et de continuer dans l’accomplissement de leurs rêves. Il est nécessaire de devenir plus conviviaux et meilleurs. Si quelqu’un vous frappe, embrassez votre ennemi, demandez pardon et agenouillez vous devant lui. Si quelqu’un vous hait, aimez-le de tout votre amour et tout le dévouement dont vous disposez et demandez-lui pardon. »

Selon les affirmations du Dr Vladislav Lugovenko, un célèbre savant russe qui a passé plus de temps avec Boris, il est parfaitement possible de mesurer les compétences extrasensorielles des gens à l’aide de dispositifs spéciaux. Il dit qu’à présent, de nombreux scientifiques à travers le monde effectuent des recherches sur les « nouveaux enfants » spéciaux. « Boriska est l’un des enfants appelés indigo. Il semble que ces enfants ont la mission de transformer la planète terre. Selon les études effectuées, beaucoup d’entre eux ont les spirales d’ADN améliorées, ce qui leur confère un excellent système immunitaire. J’étudie ce phénomène depuis longtemps et je peux vous dire que j’ai rencontré ces enfants dans le monde entier. Je suis sûr qu’ils transformeront l’avenir de la civilisation humaine ».

Matthias Stefano est un jeune de 25 ans de Venado Tuerto en Argentine. Il soutient actuellement des ateliers de spiritualité en Espagne et en Amérique du Sud. Il est né en Août 1987, et a grandit dans une famille qui n’avait pas de préoccupations spirituelles, religieuses ou métaphysiques. Pendant l’enfance et l’adolescence, le garçon a traversé des expériences spirituelles extraordinaires et, même si sa mère ne comprenait pas ce qui se passait avec lui, elle l’a toujours soutenu, refusant de lui administrer les médicaments prescrits par les médecins à son fils. Voici un extrait de l’histoire de Matthias :

« Je suis un de ces enfants indigo qui sont nés dernièrement pour apporter et ensemencer une nouvelle conscience. Au cours des sept premières années de ma vie, je pouvais voir les êtres d’éther que presque tous les enfants peuvent voir. Ces « amis imaginaires » étaient les esprits élémentaires ainsi que des êtres angéliques qui m’aidaient à comprendre la réalité dans laquelle je me trouvais. Il s’en est suivi une période de 11 ans pendant laquelle j’ai du me rappeler tout ce que j’avais fait avant de venir ici sur terre, écrire tout ceci et dessiner. A cette époque, j’ai reçu d’innombrables visions et des souvenirs accompagnés de quelques maux de tête très graves qui n’ont cessé que lorsque j’ai eu 18 ans. Toute la douleur physique que j’ai endurée en tant qu' adolescent est venue ensemble avec des millions d’émotions et de souvenirs. Tout cela avait pour moi des proportions gigantesques.

Une grande partie de ma mission ici sur terre est de me rappeler. Avant de m’incarner, je travaillais à ce qu’on appelle ici sur terre les archives akashiques, c’est pourquoi je peux me souvenir. « Mon essence » était habituée à travailler avec d’énormes quantités d’informations et de connaissances. Car je savais déjà comment organiser cette information, mes guides des mondes subtils m’ont permis de m’en rappeler de plus en plus. Lorsque nous nous souvenons, une certaine partie de notre cerveau qui nous unit avec la mémoire cosmique s’active. Tout le monde peut le faire, mais certains d’entre nous viennent déjà spécialisés dans ce domaine. Une autre partie de ma mission est d’aider à organiser la connaissance que l’humanité a actuellement, pour être en mesure de comprendre ce qu'est le processus actuel (niveau terrestre, galactique et universel) de translation de la terre dans une dimension supérieure et quel est notre rôle en tant qu' humanité dans ce contexte.

Tous les projets auxquels je travaille portent le nom d’Ater Tumti, ce qui signifie, « Le Ciel sur Terre ». Cette expression est en langue sayonique, langue qui était parlée sur la côte de l’actuelle Egypte 9000 ans avant JC et que mes guides spirituels m’ont permis de me rappeler. A cette époque, Ater Tumti exprimait le Plan Divin pour lequel l’humanité a été créée, celui de faire descendre la conscience céleste sur terre, en vue de soutenir l’évolution de cette planète. L’être qui est notre planète est en constante évolution et les races qui peuplent ce monde tant à l’intérieur qu’à sa surface ont la capacité et la mission d’aider dans le processus de « l’illumination de la planète ». Au cours des 12 000 dernières années, l’humanité a connu des cycles spirituels de l’automne et de l’hiver galactique. La mission des êtres humains dans cette période a été de travailler ici sur terre et de purifier les expériences en les vivant pleinement. C’est pourquoi, pendant les 12 000 dernières années, l’humanité s’est déconnectée de son essence divine. Au cours de ces 12 000 années, l’homme s’est spécialisé dans le domaine de la matière et de la densité. L’année 2012 est l’année dans laquelle ce « cycle de la densité » se termine et où commence un cycle spirituel de 12 000 ans de printemps et d'été galactiques.

La Terre est destinée à se transformer en un soleil. Nous qui sommes ici sur terre, nous devons aider la planète à suivre cette voie de l’ascension. Notre travail de l’humanité toute entière est de stimuler et d'aider la Terre à s’« illuminer » consciemment. L’année 2012 n’est pas la fin du monde, bien que le processus de transformation pourrait être perçu comme difficile. Il va durer au moins 200 ans (des années 70 et 80 jusqu’en 2050). Pendant cette période de transition, l’humanité va s’adapter aux changements à la surface de la Terre. Celle-ci va traverser des changements tectoniques et climatiques, pour que le printemps galactique puisse commencer. Nous ne devrions pas avoir peur de catastrophes, mais ce qui devrait nous préoccuper est le manque de communication et les nombreux problèmes qui en découlent. La chose la plus importante est de nous laisser guider par ce que la terre vit à présent. Au cours des processus si puissants, comme celui de l’élévation de la vibration, il est important d’équilibrer autant nos émotions et de faire des exercices de respiration. En outre, la nourriture doit être aussi pure que possible.

Nous devons avoir de la patience et respecter le rythme de transformation ainsi que celui de notre planète parce que nous sommes sur la bonne voie. Je suggérerais aux gens de devenir maîtres de leur propre savoir. Je ne présente pas de nouvelles choses, mais plutôt j’explique ce qui se passe actuellement de manière simple, en me basant sur des informations que j’ai reçues. Il est nécessaire de présenter clairement les événements historiques et de détruire les mythes qui font que l’humanité vit actuellement dans le désespoir. »


Compte tenu du fait qu’à présent se manifeste le début d’une transformation spirituelle fondamentale de la race humaine, nous pouvons nous attendre à ce que, à mesure que nous progressons dans cette période de transition vers une nouvelle dimension, de plus en plus d’âmes évoluées spirituellement s’incarnent sur la planète Terre. Selon les études existantes à ce jour sur le « phénomène des enfants Indigo », il a été observé une croissance des capacités extrasensorielles et de l’intelligence créatrices chez les enfants nés au cours des 10-20 dernières années. S’il faut vraiment au moins 200 ans pour achever la mise en place du nouveau niveau de conscience sur toute la planète, nous pouvons dire que les générations qui vont suivre appartiennent en très grande mesure à la « Nouvelle Terre » de la Vérité Spirituelle.

Que nous soyons ou non des « enfants indigo », nous avons tous la chance de nous trouver ici, dans cette période de transformations extraordinaires que notre planète traverse. Ainsi nous est offerte la possibilité d’évoluer spirituellement rapidement avec elle. Il est important de noter que pour les êtres humains engagés dans une voie spirituelle authentique, les chances qu’ils deviennent des « personnes indigo » ou même plus que cela, sont très élevées. En tant que yogis, il est essentiel de mettre en pratique les nombreux procédés spirituels dont nous disposons.


Bibliographie:
Les enfants Indigo, de Lee Carrol et Jan Tober
Les enfants Indigo les dernières dix années, de Lee Carrol et Jan Tober
Les enfants Indigo de la Colère à l’Amour, de Dianne Lancaster




yogaesoteric
2012