Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Les riches et puissants prennent leur pied au camp de Bohemian Grove

                     Des rituels païens, d’homosexualité et d’ivrognerie : la façon de s’amuser          
                                    pendant leur temps libre, de ceux qui dirigent la planète


                                                                                                                  de George Preda

Chaque année, en juillet, plus de 2500 d’hommes appartenant à l’„élite” mondiale se réunissent pour un „camp” d’été (dénommé aussi „retraite” ou festival) qui dure 16 jours et se déroule au nord de la Californie, à environ 100 km de San Francisco, sur la propriété dénommée Bohemian Grove. Un ex-président américain a nommé ce „camp d’été” „la plus grande fête des hommes de la planète”. Malgré les efforts de camoufler toute information, les activités de Bohemian Grove suscitent l’intérêt du public, et c’est normal : ici se réunissent des personnages riches, puissants et influents. Leurs décisions, leurs plans et leurs actions nous influencent. Certains témoignages de l’intérieur ont dévoilé le fait que la manière de se „relaxer” des riches et des puissants est étrange : beuveries, rituels mimant les sacrifices humains, homosexualité.

Bohemian Club est un club masculin exclusivement privé qui a son siège principal dans le bâtiment Bohemian de San Francisco. Ce club a été fondé en 1872 par un groupe de journalistes. Ceux-ci voulaient copier le style et l’esprit „bohème” des artistes européens, et ils ont attiré au début dans leur groupe des artistes et des écrivains comme Jack London et Mark Twain. Pour des raisons pécuniaires, ils ont aussi invité des hommes d’affaires à les rejoindre, pour les financer. Mais en peu de temps ; ces hommes d’affaires et les politiciens entrés dans le club sont devenus majoritaires. En 1878, l’année où a eu lieu le premier „festival d’été” à Bohemian Grove, on ne permettait plus du tout l’accès aux journalistes dans le Club, et cela n’a été changé jusqu’à aujourd’hui – bien que bon nombre de magnats de la presse soient des membres ou des invités.

Les clubs exclusivistes masculins, forme institutionnalisée de la discrimination

Les clubs masculins privés, parmi lesquels on compte le Bohemian Club de San Francisco, sont des institutions qui officient, déclarent et cultivent l’inégalité et la discrimination sexuelle, raciale et de classe sociale. Ce genre de clubs est apparu en Angleterre, dans la période d’expansion de l’Empire Britannique – les célèbres “gentlemen’s club”, clubs de gentilshommes. En principal, ces clubs exclusivistes offraient un endroit et un cadre où les hommes de la classe sociale privilégiée pouvaient se réunir et pratiquer leurs activités favories (discussions politiques, jeux de cartes, sports) sans être dérangés par les femmes, des individus des autres milieux sociaux ou, plus tard, des personnes des autres races. À titre d’activité principale, ces clubs offrent à leurs membres la possibilité d‘avoir des contacts avec des gens qui leur ressemblent - du point de vue de la richesse, du pouvoir, de la culture, des préoccupations – une sélection rigoureuse des membres est réalisée.

Copiés à l’identique aux États Unis, les clubs masculins privés ont le même but et ont eu le même succès, ce qui a conduit à leur prolifération rapide. Parmi les différents et nombreux clubs formés au cours du temps, les clubs élitistes et exclusivistes, privés, des plus riches hommes des USA – la soit disant nation démocratique de l’égalité de toutes les chances – dépasse de loin, en proportion et en influence, tout autre club du monde.

Bohemian Grove, le terrain de jeu des riches et des puissants

Le club Bohemian de San Francisco a attiré l’attention du public, malgré l’extrême discrétion et même l’acharnement avec lequel il fuit la publicité, à cause de ses réunions annuelles, qui se déroulent dans la dénommée Bohemian Grove (La Forêt des Bohêmes). C’est un terrain privé d’environ 11 km2, situé à 100 km au nord de San Francisco, dans la région de Sonoma.

Ces endroits étaient considérés comme sacrés par les amérindiens, à cause des forêts ayant des arbres séculaires de séquoia gigantesques. Le cadre naturel offre un plus d’intimité : des collines recouvertes de forêts de séquoia à bois rouge et les cannyons naturels formés au long de la rivière Russian ont été considérés idéaux pour protéger les participants des regards indiscrets. On y ajoute un système moderne de sécurité personnalisé, spécialement étudié pour la protection, mis en place par les services secrets américains.

Sur ce terrain très bien protégé sont construits différents « camps » - des villas de luxe, des restaurants, des clubs, des terrains de sport. Les participants sont à leur tour divisés en clubs ou camps, et les différenciations et l’esprit de caste disent ici aussi leur mot. Parmi les riches et les puissants il existe aussi des hiérarchies. Le camp le plus célèbre, Mandalay, est exclusiviste même à l’intérieur de ce complexe, les autres pouvant y seulement entrer sur la base d’une invitation écrite de la part d’un membre.

Le point central du complexe est un lac, au bord duquel se dresse une étrange statue en forme de hibou, ayant plus de 13 m de haut. Toute la place est remplie de symboles maçonniques, druidiques, païens, sataniques. Le devise du Club, écrite sur les différentes portes, est tirée de Shakespeare: „weaving spiders come not here”. En traduction, „il est interdit aux araignées d’entrer ici” et on dit que c’est une référence figurée au fait qu’il n’est pas admis des discuter des affaires ou de politique.

Qui participe aux camps de Bohemian Grove ?

Les participants sont parmi les plus riches hommes des États-Unis et du monde. Le Bohemian Club réunit l’élite masculine de Californie, mais les membres qui participent aux rencontres annuelles de Bohemian Grove sont bien plus nombreux. Les plus riches et les plus influents hommes des USA se réunissent ici. Donc les participants sont surtout des américains, mais les membres peuvent faire venir des invités, jusqu’à quelques centaines chaque année. 99% d’entre-eux sont blancs, et tous sont des hommes. Certains leaders européens se déplacent discrètement à Bohemian Grove pour discuter avec l’élite américaine des questions de politique et des affaires, mais seulement s’ils sont invités.

Parmi les membres on compte la plupart des présidents américains, de 1923 jusqu’à aujourd’hui, les membres du gouvernement, les vice-présidents et les secrétaire d’état, des propriétaires et directeurs des grandes entreprises et sociétés multinationales, les chefs des principales institutions financières (des propriétaires ou des présidents de banques), des magnats du domaine énergétique (pétrole, énergie nucléaire), les principaux producteurs des industries militaires.

Parfois des artistes sont aussi acceptés, avec des taux de participations réduits, à cause de leur statut social ou pour les activités de divertimento du club. On dit que les listes d’attente pour l’inscription dans le Club impliquent à leur tour des contributions financières consistantes. Il existe des milliers de personnes inscrites sur ces listes d’attente.

Du plus prestigieux des „camps”, Mandalay, font partie, entre autres : Henry Kissinger, George Shultz, S. D. Bechtel, Jr., Thomas Watson Jr. (IBM), Phillip Hawley (AT&T), William Casey (CIA) et Ralph Bailey (Dupont). George Bush (père et fils) font partie d’un camp considéré comme étant moins prestigieux dénommé Hillbillies, avec A. W. Clausen (Banque Mondiale), Walter Cronkite et William F. Buckley. Les clubs ou les camps, environ 120, dans lesquels les membres de Bohemian sont répartis, ont des noms étranges avec des résonances occultes, par exemple : Abbey, Druids, Isle of Aves, Meyerling, Owl’s Nest (le club de Ronald Reagan), Silverado Squatters, Woof, Totem Inn, Wayside Log, Ye Merrie Yowls, Zaca.

Quelles sont les activités qui se déroulent à l’abri des arbres gigantesques?

Parmi les activités déclarées on compte les supposés „discours au bord du rivage” (Lakeside talks) – présentations soutenues par certaines personnalités concernant les sujets d’intérêt stratégiques, comme la guerre en Irak, les armes nucléaires, la crise énergétique, les problèmes écologiques, le système médical, l’évolution des prix, la globalisation, l’urbanisme etc. Les informations présentées à cette occasion ne sont pas pour les oreilles de tout le monde. Ce sont des informations confidentielles qui apparaissent rarement dans la presse, sur le chiffre réel des victimes des guerres, sur le niveau réel du „bien être” de la population, sur les effets destructifs des vaccins etc.

Le premier samedi du „camp” a lieu une cérémonie extrêmement étrange dénommée „Cremation of Care” – l’incinération de la „Déesse des Soucis”. Le mot „care” en anglais signifie souci, préoccupation. Une explication simpliste de ce rituel païen est celle que les participants renoncent à tous leurs soucis, leurs responsabilités et leurs préoccupations pour se dédier à des activités récréatives. Mais le problème est que ces rituels sont constitués par ses éléments païens, voire sataniques. Les „Prêtres” et les autres participants au rituel sont habillés avec des robes semblables à celles de Ku Klux Klan (organisation criminelle raciste). Dans le cadre du rituel on récite des incantations païennes, on utilise des croix enflammées et on brûle une „effigie” représentant cette dénommée „déesse des soucis”.

La statue gigantesque en forme de hibou est la représentation de la divinité babylonienne Moloch, à propos de laquelle on dit dans la Bible qu’on lui apportait des sacrifices humains, plus précisément des enfants. Sur l’autel aménagé à la base de la statue est allumée la „flamme sacrée” où l’objet du sacrifie est offert. On affirme qu’on ne brûle pas une victime humaine, mais une « effigie » - une sorte de poupée. Tout est monté de façon grotesque, comme une pièce de théâtre où la victime crie et demande pitié. L’assistance, qui regarde le rituel du côté opposé du lac, applaudit, piétine et ovationne.

Après que ce rituel bizarre ait été filmé avec une camera caché en 2000 par le journaliste Alex Jones, les dirigeants du club ont présenté tout ceci comme une blague, un rituel qui se moque des rituels druidiques et réalisé seulement pour l’amusement. Même dans ces conditions, on se pose la question pourquoi les plus riches et les plus influents hommes du monde choisissent de s’amuser de cette manière étrange et infantile. Les portes parole du Club ont déclaré à l’époque, pour distraire l’attention du public, que la discrétion et la confidentialité sont nécessaires non pas pour cacher des rituels, mais pour permettre aux participants de s’amuser et de se comporter „comme des gamins”, y compris d’uriner sur les arbres.

D’anciens employés de Bohemian Grove ont relaté de manière convergente le comportement vulgaire des membres du club. Pratiquement, ils sont tout le temps ivres. Une déclaration incendiaire du président Richard Nixon de 1971 parle de Bohemian Club dans les termes suivants, sans ménagements: „Le camp de Bohemian Grove – auquel j’ai participé à quelques reprises – est le plus grand blasphème homosexuel que vous pourriez imaginer. Je ne peux plus serrer la main de personne à San Francisco parce que je sais ce qui s’y passe.”

Une autre déclaration incendiaire appartient à David Gergen, conseiller présidentiel de George Bush senior. Gergen a démissionné en juin 1993, trois jours après avoir annoncé son retrait de Bohemian Club. Il a dit qu’„il n’a pas l’intention de se promener nu dans le camp annuel de Bohemian Grove” et c’est la raison pour laquelle il se retirait, mais qu’il va garder ses fonctions à la Maison Blanche. Seulement trois jours plus tard, le porte parole de la Maison Blanche annonce la démission de Gergen de la fonction de conseiller présidentiel et sa retraite des autres 17 groupements genre « think tank », organisations publiques et de charité, y compris le Groupe Bilderberg, la Commission Trilatérale et le Conseil pour des Relations Externes (Council on Foreign Relations, CFR en anglais).

Les membres du club préparent chaque année deux spectacles de théâtre. Ceux-ci sont planifiés au moins cinq ans auparavant et bénéficient de ressources illimitées, du point de vue financier et technique. Les membres du club s’amusent en jouant différents rôles, y compris des rôles féminins. Les sujets sont de nature occulte ou sexuelle, incluant des rituels sataniques et des perversions sexuelles. au surplus, les activités officiellement déclarées comme activités récréatives, jeux, sports, concerts...

Le secret, l’élitisme et les préoccupations occultes donnent naissance à des soucis injustifiés

Les rencontres de Bohemian Grove sont protégées avec des grands efforts aux yeux du public. Non seulement la presse n’y a pas accès, mais les nouvelles à ce sujet, sont censurées. De véritables "bombes de presse" ont réussi à être détruites. Des révélations incendiaires ont été passées sous le silence. Par exemple, le film d’Alex Jones, réalisé avec camera caché à l’intérieur du camp de Bohemian Grove, n’a pas éveillé un grand intérêt dans la presse, bien qu’il était une véritable bombe. Cela indique le niveau des ressources utilisées pour protéger l’intimité de ces rencontres.

Une première objection des opposants de ce groupe est le secret – le fait qu’un nombre ausi grand d’hommes influents de tous les domaines se réunissent loin des yeux du public est en quelque sorte effrayant. Bien sûr, malgré les affirmations que les choses qui se passent là-bas sont seulement des activités récréatives privées, les discussions et les relations établies à Bohemian Grove peuvent influencer la planète tout entière. On que dit que „le projet Manhattan” – la réalisation de la première bombe atomique – a été démarré à Bohemian Grove en 1943. C’est là qu’on fait les jeux concernant les élections présidentielles aux USA, qu’on établit l’évolution des prix, qu’on fait des transactions, qu’on déclenche les guerres.

Les groupes de protestation reprochent aussi la discrimination – à base de sexe, de race, de fortune. Comme une ironie, suite à ces manifestations, ils ont admis un nombre réduit de femmes pour travailler au parking et dans les cuisines de Bohemian Grove. Bien que les femmes ne soient pas admises au camp, dans les localités voisines les affaires de prostitution prospèrent durant les périodes des camps et ce n’est pas un secret pour l’opinion publique.

Les activités occultes qui se déroulent à Bohemian Grove sont aussi extrêmement étranges. La plus connue – à cause du film réalisé en 2000 par Alex Jones, journaliste d’investigation – est la cérémonie de „Cremation of Care”. Mais les analystes du phénomène parlent de niveaux d’initiation, ceci étant seulement le cercle extérieur accessible à tous les participants. D’autres témoignages parlent de chambres souterraines secrètes où on réalise des rituels sataniques avec des sacrifices humains et des orgies sexuelles. On parle de centaines d’enfants disparus dans la région voisine et de la sélection des victimes parmi les sujets des expériences de contrôle mental de la CIA.

Cathy O’Brien, une victime supposée qui a été sauvée de Bohemian Grove par le journaliste Mark Philips, a décrit une image terrifiante des activités occultes criminelles qui se déroulent ici. Pour le moment on n’en sait pas plus. Par décret présidentiel, toute enquête dans la zone a été interdite pour des raisons de „sécurité nationale”. Ces dernières années, la censure des mass média a réussi à stopper l’avalanche de révélations sur Bohemian Grove qui avait commencé dans les années ’90.

Lisez aussi:
La société secrète THULÉ a entraîné Hitler, par des rituels sataniques, pour devenir l’Antéchrist

Nous vous recommandons de voir les films du journaliste Alex Jones:
Dark Secrets: Inside the Bohemian Grove (2000) http://video.google.com/videoplay?docid=-82095917705734983
The Order of Death (2006) http://video.google.com/videoplay?docid=2500924140588760933
Et aussi de visiter l’archive d’articles sur Bohemian Grove:
http://www.prisonplanet.com/archive_bohemian_grove.html 

Bibliographie:
Dark Secrets: Inside the Bohemian Grove (2000)
The Order of Death (2006)
L’archive d’articles sur Bohemian Grove:
http://www.prisonplanet.com/archive_bohemian_grove.html
Kerry Richardson: The Bohemian Grove and The Nuclear Weapons Industry: Some Connections http://www.sonic.net/~kerry/bohemian/grovenukes.html
Illuminati Sex Slaves Paint Horrifying Picture
http://www.the7thfire.com/new_world_order/illuminati/Henry_Makow/illuminati_sex_slaves.htm
Brice Taylor, Thanks for the Memories (1999)
Cathy O'Brien (with Mark Phillips), Trance Formation of America (1995)
"Inside Bohemian Grove" by Philip Weiss, Spy magazine, November 1989
Inside Bohemian Grove: The Story People Magazine Won't Let You Read," Extra! magazine November/December 1991
"Pouvoir: le club le plus fermé du monde" by Jean Sébastien Stehli, Le Point magazine, 27 Août, 1994
The Greatest Men's Party on Earth by John van der Zee, Harcourt Brace Jovanovich, Inc., New York, 1974
The Bohemian Grove and Other Retreats by G. William Domhoff, Harper & Row, New York, 1974

yogaesoteric
2008



Articles publiés récemment

> 21 OctobrePour sauvegarder votre cerveau, cette startup propose de… vous tuer

> 21 OctobreL’astroturfing et la manipulation des messages médiatiques

> 20 OctobreLes 6 changements radicaux sociétaux du nouvel ordre mondial

> 20 OctobreUne première : des ovules humains matures obtenus en laboratoire

> 18 OctobreDans les écoles maternelles suédoises, les garçons peuvent porter des robes et les filles peuvent hurler

> 18 OctobreLe président polonais compare l’UE à l’époque où Varsovie était occupée

> 18 OctobreL’UNESCO publie ses nouvelles normes pour l’éducation sexuelle complète : l’idéologie du genre pour les enfants de 5 ans

> 17 OctobreLe contrôle de la perception

> 17 OctobreUne Europe sans Européens selon la recette Coudenhove-Kalergi

> 16 OctobreLe calme avant la tempête de la guerre civile va bientôt prendre fin aux États-Unis ; la prochaine phase de la libération planétaire va commencer

> 15 OctobreL’imposture des droits sexuels

> 14 OctobreLe nouvel arsenal nucléaire russe rétablit la bipolarité du monde

> 14 OctobreComment les frappes contre la Syrie sont liées à la dénucléarisation de la Corée du Nord

> 14 Octobre2018-2028 : La décennie la plus dangereuse

> 13 OctobreMoscou: l’attaque chimique en Syrie mise en scène par des ONG financées par l’Occident

> 13 OctobreGoogle fait la « guerre algorithmique » pour l’armée américaine

> 13 OctobreLa plus puissante alliance mondiale d’espions

> 13 OctobreMaria Zakharova révèle les manipulations britanniques dans l’affaire Skripal

> 12 OctobrePourquoi la Turquie a soutenu les frappes de la coalition occidentale contre la Syrie

> 12 OctobreL’OTAN cherche la destruction de la Russie depuis 1949 (Partie 5)

> 11 OctobreLes 10 plus grosses révélations d’Edward Snowden

> 11 OctobreLe prince héritier saoudien révèle que le wahhabisme a été exporté à la demande des Occidentaux

> 11 OctobreFrappe par missiles de croisière sur la Syrie – Stupidité et irresponsabilité

> 10 OctobreQAnon poste deux messages chocs impliquant les Clintons dans la mort de JFK jr.

> 10 Octobre« Contenir l’agression »: à quoi serait prêt Moscou après les frappes contre la Syrie ?

> 9 OctobreLe Canada s’aligne à l’offensive incendiaire des États-Unis contre la Russie

> 9 OctobreEn 2010 Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, affirmait que la protection de la vie privée n’est plus une « norme sociale »

> 9 OctobreUn nid d’espions : agents doubles, décès troubles

> 8 OctobreL’OTAN cherche la destruction de la Russie depuis 1949 (Partie 4)

> 8 OctobreAbou Ghraïb : la prison de l’expérience de Stanford

> 8 OctobreSeul contre tous : un journaliste américain dénonce la propagande sur l’attaque chimique en Syrie