Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Quelques secrets du bonheur.
Extrait de l’ouvrage „Le bonheur pour chacun”
de Gregorian Bivolaru

En offrant à quelqu’un de cher un cadeau, on réalise cela avec certaines intentions bien définies. Un magnétophone stéréo, par exemple, est accompagné par une brochure qui contient les instructions d’utilisation, une voiture aussi sera accompagnée par un manuel d’utilisation.

Dans ce cas, ta vie est un cadeau insoupçonné. Beaucoup de choses de ta vie dépendent de la façon dont tu agis. Veux-tu savoir comment rendre ta vie meilleure? Autrement dit, très très bonne? Pour cela il ne doit plus exister en toi d’inquiétude, de la colère, de la peur, de l’égoïsme, de la jalousie, des refoulements, de l’irritation, des ressentiments, de l’ennui. De la souffrance, du malheur, de l’ignorance, car tout ceci te met en résonance avec des états énergétiques correspondants de l’Univers qui vont toujours entretenir ces états douloureux.

Peut-être que tu ne croîs pas que cela soit possible, n’est-ce pas?

Alors apprends que pour l’être humain tout est possible, bien que tout ne soit pas permis. Ta méfiance existe seulement parce que personne ne t’a jamais révélé les directions selon lesquelles te guider pour réussir à être le plus heureux possible. Agis avec ténacité maintenant, car souvent les gens s’empêchent de voir la vérité, mais se redressent et continuent leur route sans être modifiés.

Le premier pas qui t’aidera immensément à réaliser cela, est de comprendre que la façon dont tu essaies maintenant de rendre ta vie meilleure, fera que tu oscilleras en permanence entre un bonheur passager et le malheur.

Si tu n’es pas presque constamment heureux, autrement dit, presque tout le temps – cela veut dire que tu traverses la vie de même que l’oie traverse l’eau, autrement dit, sans bénéficier du potentiel latent gigantesque avec lequel chacun de nous est doué lors de la naissance.

Connais-tu au moins une seule personne qui soit en permanence heureuse et à laquelle te rapporter comme à un modèle? Si oui, alors sois sûr que cette personne utilise dans une certaine mesure la „conscience”, autrement dit le supra mental. Les personnes qui se servent constamment de la „conscience supérieure” ne ressentent jamais des états pénibles comme: la déception, l’égoïsme, la frustration, la souffrance.

Tu sais que toi aussi tu fais des efforts pour arriver à la bonne fin. Nous savons plus que toi, que tu es une personne bien intentionnée. Qu’est-ce qui ne va pas bien dans ton cas?
Les personnes qui sont malheureuses, le plus souvent ne savent pas pourquoi elles sont ainsi. Si elles le savaient, elles commenceraient à corriger cette situation, pour être heureuses à leur tour. Mais elles ne le font pas justement parce qu’elles ne connaissent pas les causes de leur malheur.

La cause du malheur n’est jamais un mystère que pour celui, ignorant et inerte, qui s’abandonne à la „volonté” du sort. Elle est même très évidente pour celui qui peut voir et sentir de façon empathique. Après avoir lu ces lignes, peut-être que tu es prêt à étudier la cause du malheur – de tous les malheurs – pour que tu réussisses à être heureux presque tout le temps. Oui, presque tout le temps… Même dans les situations qui auparavant faisaient ainsi que tu te sentais le plus malheureux des hommes (la maladie, le manque d’argent, des calamités de toutes sortes, la perte de l’être aimé, l’abandon, la mort des proches, etc., etc.).

Es-tu prêt à comprendre et surtout à appliquer pratiquement ces principes? La méthode te semblera trop simple et à cause de la superficialité il est possible que tu l’ignores trop vite, avant de te convaincre de sa valeur. Lis avec attention et ne te précipites pas à passer au-dessus de ces mots sans vraiment comprendre de quelle manière peut s’adapter ce que tu y découvriras aux conditions spécifiques de ta vie.

Il est important d’avoir en vue dès le début que, mettre ces principes en pratique n’est pas si simple, tout ceci nécessitant souvent un homme puissant ou une femme puissante, qui possède de la curiosité, de la persévérance et de la patience. Cela vaut la peine d’essayer. Hors du malheur tu n’auras rien à perdre.

Voilà donc le premier secret:
En général, automatiquement, tu es exposé à des états plus ou moins intenses de malheur, lorsque les personnes ou les situations auxquelles tu te es confronté ne sont pas conformes à tes attentes anticipatives.

Autrement dit, il faut devenir conscient que souvent tes attentes déterminent en toi le malheur. De tels désirs inaccomplis te font souffrir – non pas le monde, non pas les gens qui t’entourent, mais toi-même! Dénommons maintenant ces désirs et ces attentes fantasmagoriques par le mot „enchaînements”.

Un enchaînement est quelque chose d’erroné et d’hallucinant qui conditionne tant le mental que le corps et s’il n’est pas satisfait, il entraîne automatiquement une émotion négative, de la colère, de la peur, de la jalousie, de l’inquiétude, du ressentiment, de la tristesse, etc., etc.

Tous nos désirs inaccomplis sont des enchaînements et tous les enchaînements sont toute et la seule cause de notre malheur!!!

Qu’est ce qui te fais réagir automatiquement, comme une machine, et devenir immédiatement inquiet si le monde extérieur n’est pas conforme à ta représentation fantaisiste, autrement dit à ton programme intérieur, élaboré de façon erronée ? As-tu l’intention de laisser le monde et les gens qui t’entourent manipuler insidieusement ta vie ? Veux-tu t’abandonner comme jusqu’à présent à la « volonté » du destin, en laissant sottement que ton bonheur dépend en totalité du monde extérieur ?

Si tu arrives à être harmonieusement structuré à l’intérieur et lucide, le monde extérieur se reflétera transformé en toi-même et il te sera impossible de jamais devenir malheureux. Tu es le seul qui peut – à cause de ton ignorance chaotique – créer du malheur.

Un exemple: Tu ne dois jamais te fâcher si quelqu’un te critique avec véhémence. Il est bien de savoir qu’il n’existe pas dans l’Univers de loi qui te détermine à avoir peur de quelqu’un ou de quelque chose et qui provoque de la peur ,n toi de la furie ou un certain état d’inadaptation. Tu ne dois pas te fâcher si les personnes qui t’entourent ne font pas toujours ce qu’elles ont promis.

Probablement tu as dédié ta vie en essayant seul de transformer le monde extérieur pour que tu puisses être intérieurement heureux. En analysant tout ceci maintenant, rétrospectivement, considères-tu que tu as réussi ? Es-tu presque tout le temps heureux ? As-tu réussi à contrôler en totalité le monde pour qu’il ne puisse plus te rendre malheureux, et que cela n’arrivera plus jamais dans le futur ?

Ton moi intérieur te permettra de réaliser souvent par une analyse objective, que les gens qui t’entourent te rendent souvent malheureux. Tu es celui qui te rend seul malheureux! A cause de ta façon erronée de penser et d’agir qui opère par ta fantaisie déchaînée et trompeuse.

Lorsque tu arriveras à comprendre et à appliquer le plus souvent pratiquement la science d’être heureux, tu réaliseras avec lucidité que :
1) ce ne sont que des événements extérieur objectifs et
2)  c’est ton programme intérieur prédominant qui détermine la réaction ou ta réponse à tous les événements extérieurs.

Sois toujours le plus lucide possible. La vie est un mystérieux jeu divin. Tu sais comment la vie est – dès fois on gagne, dès fois on perd. En perdant souvent à cause de l’implication exagérée et des illusions, tu peux générer beaucoup de souffrance dans ta vie. Cela peut arriver le plus souvent parce que tu n’as pas exercé le bio-ordinateur (ton mental), pour que la furie, la peur, la jalousie ou le malheur n’apparaissent plus automatiquement lorsque les gens, les situations ou les choses ne sont pas conformes au programme imaginé que tu as déposé dans ton mental…

Probablement que jusqu’à présent, personne ne t’a jamais expliqué comment tu peux utiliser au mieux ton extraordinaire bio-ordinateur (le mental), pour accomplir toute opération de façon prompte et appropriée; d’ailleurs tu sais que tout ordinateur implique une certaine habileté d’utiliser en totalité ses merveilleuses possibilités inclues en vue de la réalisation de certaines opérations spécifiques.

La société dans laquelle tu as été éduqué et élevé a fait ainsi que tu croîs vraiment que tu « gagnes » et tu es capable de vivre une vie heureuse seulement si tu as:
 - plus d’argent …
 - ou plus de prestige 
 - ou plusieurs connaissances théoriques
 - ou plusieurs hobby
 - ou plusieurs amis 
 - ou plus de « marchandise » que tu peux acheter des magasins.

Tu as accumulé de nombreux biens matériels, de la  „marchandise”, n’est-ce pas ? Eh, peux-tu affirmer maintenant que tu es vraiment toujours heureux ? Vraiment toujours ? Es-tu vraiment presque toujours amoureux de la vie ? Es-tu vraiment amoureux du fait de saluer chaque nouveau jour de ta vie ?

Chaque jour peut devenir pour toi une fête féerique … Chaque nouveau jour peut être pour toi une aventure fascinante. Allons réapprendre à nous réjouir de chaque nouveau jour comme les enfants … Toujours! Et sous toutes les formes qui sont dans nos possibilités!

yogaesoteric
 
 
Lire également: