Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Actualité >Articles >
Tillerson s’inquiète de la « crise éthique » de la vie publique américaine



Rex Tillerson, l’ancien chef de la diplomatie de Donald Trump brutalement limogé en mars dernier par un simple tweet présidentiel, s’est inquiété de « la crise croissante de l’éthique et de l’intégrité » qui traverse, a-t-il dit, la vie publique américaine.

Les propos de l’ancien PDG de la compagnie pétrolière Exxon Mobil, qui s’exprimait lors d’une cérémonie de remise de diplôme au Virginia Military Institute, ont aussitôt été perçus comme une critique évidente du 45e président des Etats-Unis. « Si nos dirigeants tentent d’occulter la vérité ou si nous-mêmes, en tant que peuple, nous nous mettons à accepter des réalités alternatives qui ne sont plus basées sur des faits, alors nous serons sur une trajectoire d’abandon de notre liberté », a-t-il dit.

Devant les jeunes diplômés de l’école militaire de Lexington, en Virginie, l’ex-secrétaire d’Etat, en poste à peine plus d’un an, n’a jamais prononcé le nom de Trump. Mais il a prévenu que cette crise portant sur l’honnêteté et l’intégrité menaçait la démocratie américaine. « Lorsqu’en tant que peuple libre, nous nous mettons à douter de la vérité, même sur des sujets parmi les plus triviaux, alors nous nous mettons à douter de l’Amérique », a poursuivi Tillerson.

« Si nous ne nous mesurons pas à cette crise de l’éthique et de l’intégrité au sein de notre société, et parmi nos dirigeants dans le public comme dans le privé (...), alors la démocratie américaine telle que nous la connaissons entrera dans des années d’obscurité ». Ses craintes sont du même ordre que celles exprimées par l’ancien directeur du FBI, James Comey, lui aussi renvoyé par Donald Trump, qu’il accuse d’entretenir un rapport très distant avec la vérité et les valeurs institutionnelles.

Dans « A Higher Loyalty, Truth, Lies and Leadership » (« Mensonges et vérités : Une loyauté à toute épreuve » dans sa version française), ses mémoires parus le mois d’avril, et au cours de l’intense campagne de promotion à laquelle il s’est prêté, l’ancien patron du FBI a établi une analogie entre le président Trump et un chef de clan mafieux et l’a jugé « moralement inapte » à exercer ses fonctions.



yogaesoteric
28 juillet 2018 
 

Articles publiés récemment

> 17 OctobreLa magnifique grotte de Waitomo en Nouvelle-Zélande s’illumine d’une constellation de vers luisants

> 17 OctobreDes employés de Google démissionnent à cause d’un projet d’intelligence artificielle militaire

> 16 OctobreUne exoplanète « similaire à la Terre » est dotée d’une atmosphère

> 16 OctobreLe gouffre de Krubera, la cavité naturelle la plus profonde au monde

> 15 OctobreLa NASA a lancé sa sonde qui « touchera » le Soleil sans fondre

> 15 OctobreEn Chine, la reconnaissance faciale traque déjà les cancres

> 14 OctobreMeilleur des mondes

> 14 OctobreFacebook veut (encore) voir vos photos intimes pour vous protéger

> 12 OctobreL’avertissement nucléaire de Vladimir Poutin

> 12 OctobreLes journalistes sont des acteurs, ils lisent face caméra ce qu’on leur demande de lire

> 11 OctobreLettre ouverte à Emmanuel Macron : La simulation, du « faux drapeau », ne peut vous autoriser à engager une guerre contre la Syrie et ses alliés

> 10 OctobreElon Musk a publié un avertissement terrifiant sur ce qui se passerait vraiment si l’IA parvenait à prendre le dessus sur l’humanité

> 10 OctobrePoutine : « Attaquez la Russie et ce sera la fin du monde »

> 9 OctobreLa « dédollarisation » s’intensifie : la Russie troque ses bons du Trésor US contre de l’or, la Chine s’en débarrasse aussi

> 7 OctobrePaul Craig Roberts : « Le problème n’est pas résolu. La guerre se profile toujours à l’horizon »

> 6 OctobreLa Maison-Blanche annonce l’interdiction pour les transgenres de servir dans l’armée