Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Le puissant pouvoir du pardon pour avancer dans la Vie (2)

 

Lisez la première partie de cet article

Prenez du recul

Essayez de changer de point de vue en faisant un pas en arrière et en regardant la situation d’un point de vue objectif. L’autre vous a-t-il blessé en toute connaissance de cause ? N’avait-il pas le contrôle de la situation ? A-t-il essayé de s’excuser ou d’arranger les choses avec vous ? Essayez de prendre toutes les variables en compte et d’analyser calmement la situation.

Si vous pouvez essayer de comprendre pourquoi et comment la situation en est arrivée là, il vous sera plus facile de lui pardonner. Demandez-vous honnêtement combien de fois vous avez fait du tort à quelqu’un et combien de fois on vous a pardonné. Souvenez-vous de ce que vous avez ressenti, autant du soulagement que de la reconnaissance envers la personne qui vous a pardonné. Parfois, il peut être utile de se souvenir que nous pouvons blesser les autres autant qu’ils peuvent nous blesser.

Discutez-en avec quelqu’un

Discuter avec une personne en qui vous avez confiance peut vous aider à traiter vos émotions et à entendre un point de vue objectif.

Comme si dire ce que vous avez sur le cœur enlevait un poids que vous portiez. Un ami, un membre de votre famille ou un thérapeute peut vous prêter son oreille attentive et son épaule pour pleurer.

Même si vous pourriez être tenté de parler avec la personne à laquelle vous avez du mal à pardonner, attendez de vous retrouver dans un endroit calme et d’avoir bien réfléchi à ce que vous ressentez. Cela vous évitera de vous en prendre à cette personne et d’abîmer encore plus votre relation.

Écrivez une lettre pour exprimer votre colère

Prenez une feuille de papier et écrivez une lettre que vous n’enverrez jamais à la personne qui vous a fait du mal. Exprimer toute votre colère et votre rage sans retenue, vous pouvez aller jusqu’à menacer la personne, lui dire que vous allez lui faire subir de grande souffrance et lui exprimer à quel point ce qu’elle vous a fait vous a fait souffrir, dites tous ce que vous ressentez, ne gardez rien !

Si vous ressentez des émotions fortes, des larmes, de la rage, de la tristesse ou je ne sais quoi d’autre, laissez ces émotions ressortir, s’exprimer et n’envoyer cette lettre en aucune circonstance !

Ensuite débarrassez-vous en lors d’un petit rituel, soit en la déchirant en petit morceau que vous jetterez à la poubelle avec toute votre rancune, soit en la brûlant dans un lieu sûr, en regardant la fumée emporter toutes votre rancune dans les airs.

Inspirez-vous de l’exemple des autres

Lisez ou écoutez des histoires de personnes qui ont pardonné dans des circonstances beaucoup plus difficiles que les vôtres. Ce peut être des leaders spirituels, des thérapeutes, des membres de votre famille ou simplement des gens qui ont écrit à propos de leur histoire. Cela peut vous donner de l’espoir et de la détermination.

Affronter la personne qui vous a fait du mal

Ne vous précipitez pas pour faire des conclusions. Il est important de ne pas faire de jugements hâtifs lorsque vous vous retrouvez avec la personne qui vous a fait du mal. Si vous réagissez trop rapidement, vous pourriez dire ou faire quelque chose que vous regretterez. Prenez du temps pour traiter ce que vous venez d’apprendre avant d’agir. Que ce soit un partenaire ou un membre de votre famille qui vous ait blessé, ne réagissez pas trop abruptement. Pensez à votre passé ensemble et demandez-vous si cela n’est arrivé qu’une seule fois ou si cette personne a l’habitude de vous faire du mal.

Assurez-vous de penser calmement et rationnellement avant de dire quelque chose que vous ne pourrez pas retirer ou avant de ne plus jamais le revoir.

Réfléchissez à ce que vous voulez

Il est important de comprendre que même si vous avez pardonné à cette personne, vous ne devez pas forcément lui laisser la même place dans votre vie. Décidez si vous voulez réparer votre relation avec cette personne ou la laisser partir. Pour ce faire, vous devez penser longuement et sérieusement à votre relation. Vaut-elle la peine d’être sauvée ? A-t-il de bonnes chances de vous faire souffrir de nouveau si vous le gardez dans votre vie ?

Dans certaines situations, par exemple dans une relation abusive où votre partenaire vous a trompé à plusieurs reprises, il vaut mieux que vous ne laissiez pas cette personne dans votre vie. Vous méritez mieux que cela.

Concentrez-vous sur le futur

Une fois que vous avez pris la décision de pardonner, vous devez oublier le passé et vous concentrer sur le futur. Si vous décidez que cette relation vaut la peine d’être sauvée, vous pouvez commencer à passer doucement à autre chose. Faites-lui savoir que même s’il vous a blessé, vous l’aimez toujours et vous le voulez dans votre vie. Si vous continuez de ressasser les blessures du passé, vous ne pourrez jamais vraiment pardonner et passer à autre chose.

Voyez le côté positif des choses et considérez cette situation comme une opportunité de prendre un nouveau départ. C’est peut-être tout ce dont votre relation a besoin.

Souvenez-vous que vous avez fait le bon choix

Parfois, le pardon ne veut rien dire à la personne à qui vous l’accordez et parfois, la relation ne peut pas être réparée. Même si la situation ne se résout pas de la façon que vous aviez espérée, souvenez-vous que vous avez fait le bon choix. Pardonner est une action noble et c’est une chose que vous ne regretterez pas.

Souvenez-vous que le pardon est un processus.

Ce n’est pas parce que vous dites à quelqu’un que vous le pardonnez que cela devient le cas. Selon le mal que l’on vous a fait, vous pouvez oublier complètement votre rancune ou la voir ressurgir de temps en temps. Comme dit plus haut, votre travail sera alors de ne pas nourrir cette idée/pensée de rancune, de l’identifier et de répéter « je te pardonne, va en paix ».

Désolé, pardon, je t’aime, merci, le pardon Ho’oponopono

Pour les pratiquants du Ho’oponopono, les situations qui apparaissent devant vous, sont de votre responsabilité car elles répondent à des « mémoires » qui sont à l’intérieur de vous.

Chacun est créateur à 100% de sa vie, le meilleur comme le moins bon. Aussi pour parvenir à un état de paix, il est inutile de chercher à changer l’autre et de se comporter en victime de la fatalité.

La solution consiste à effacer en soi les mémoires devenues limitantes et de laisser la place au « vide », pour que l’inspiration vous guide vers des situations positives et constructives.

Ho’oponopono est une formule que l’on dit à l’intérieur de soi dès qu’un conflit, une émotion forte et négative surgit devant vous « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime ».

« Désolé » signifie que l’on reconnaît le conflit. « Pardon » donne la possibilité de se pardonner à soi-même et à l’univers d’avoir créé cette situation. « Merci » à votre âme, à Dieu, à l’Univers d’avoir réveillé cette mémoire qui était en vous afin de la nettoyer. « Je t’aime » c’est le nettoyage de la mémoire limitante en envoyant une énergie d’Amour à vous et à l’univers. On pourrait dire aussi « je m’aime ».

Et puis… être sans attente, lâcher prise, souffler et prendre de la distance sur ce qui vient d’arriver afin de laisser les meilleures solutions vous apparaître. Sans attente ne veut pas dire inaction, il s’agit au contraire d’être à l’écoute de ce que votre Moi profond va vous proposer.

Cette méthode peut paraître simplette et inefficace et pourtant, elle fonctionne, et donc cela vaut le coup de l’essayer !

 

yogaesoteric
11 mars 2018