Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Actualité >Articles >
Le déclin des insectes en 5 chiffres

 


Une nouvelle étude révèle que la population d’insectes volants a diminué de 76 % en moyenne en près de trente ans en Allemagne.



La biomasse des insectes volants, essentiels aux écosystèmes, a diminué de plus de 75 % en près de trente ans en Allemagne, sans que les scientifiques parviennent à en déterminer la cause avec certitude. Les chercheurs, qui ont mené leur étude dans des zones protégées en Allemagne depuis 1989, suspectent que les pesticides agricoles sont responsables de cette hécatombe préoccupante.

Selon leurs conclusions publiées mercredi dans la revue Plos One, ce fort déclin a été observé, quels que soient les changements météorologiques, l’utilisation des sols ou les caractéristiques de l’habitat. Les entomologistes ont avancé que des facteurs à grande échelle devaient être impliqués, nécessitant des recherches supplémentaires pour les identifier. Ils ont également plaidé pour une évaluation géographique de ce déclin et de son impact potentiel sur l’écosystème. Les insectes volants jouent en effet un rôle crucial dans la pollinisation de 80 % des plantes sauvages et dans l’alimentation de 60 % des espèces d’oiseaux.

Des « pièges écologiques » pour les insectes

De précédentes études avaient révélé un déclin inquiétant de la diversité et de la population de certaines espèces (abeilles, papillons, etc.) en Europe et en Amérique du Nord, mais pas de la biomasse des insectes ailés sur une longue période. Les entomologistes de Krefeld, en Allemagne, ont recueilli des données pendant vingt-sept ans dans 63 réserves naturelles disséminées sur le territoire allemand. Ils ont pesé la masse totale des insectes qu’ils piégeaient et ont déterminé qu’elle avait diminué de 76 % en moyenne, et même de 82 % au milieu de l’été.

« La diminution de la biomasse des insectes ailés est suspectée depuis longtemps, mais s’est avérée être plus sévère qu’on ne le pensait », a relevé Caspar Hallmann, entomologiste à l’université Radboud, aux Pays-Bas. « Le fait que la population de ces insectes se réduise dans de telles proportions et sur d’aussi vastes étendues géographiques est encore plus alarmant », a-t-il jugé. Selon lui, la plupart des zones étudiées sont des réserves naturelles protégées, mais, malgré cela, leur masse a été fortement réduite. Avec en majorité une surface petite, ces réserves sont entourées de zones agricoles utilisant des insecticides qui deviennent une sorte de « piège écologique » mettant en péril ces populations animales, a expliqué Caspar Hallmann.

Résultats « représentatifs » pour une partie de l’Europe

La météo pourrait expliquer en grande partie les nombreuses fluctuations de la masse des insectes au cours d’une saison ou d’une année sur l’autre, mais pas ce rapide déclin, ont estimé les scientifiques. Des résultats qui, selon Caspar Hallman, sont probablement représentatifs de ce qui se passe dans une grande partie de l’Europe, et ailleurs dans le monde, où des réserves naturelles sont au milieu de terres agricoles.

« Alors que des écosystèmes entiers dépendent des insectes pour la nourriture et la pollinisation, on peut s’inquiéter d’un déclin des populations d’oiseaux et de mammifères qui s’en nourrissent », a prévenu Hans de Kroon, également de l’université de Radboud. « On peut difficilement imaginer ce qu’il pourrait advenir si ce phénomène de disparition des insectes ailés se poursuivait », s’est inquiété celui qui a dirigé cette étude.

Mais comme les causes de ce déclin ne sont pas clairement établies à ce stade, il est difficile de prendre des mesures concrètes pour l’enrayer, a-t-il ajouté. Ces chercheurs espèrent que leurs conclusions vont servir de signal d’alarme et entraîner rapidement des études supplémentaires pour déterminer l’origine de cette disparition rapide des insectes volants et pour la combattre.

 

yogaesoteric
6 janvier 2018

 

Articles publiés récemment

> 17 OctobreLa magnifique grotte de Waitomo en Nouvelle-Zélande s’illumine d’une constellation de vers luisants

> 17 OctobreDes employés de Google démissionnent à cause d’un projet d’intelligence artificielle militaire

> 16 OctobreUne exoplanète « similaire à la Terre » est dotée d’une atmosphère

> 16 OctobreLe gouffre de Krubera, la cavité naturelle la plus profonde au monde

> 15 OctobreLa NASA a lancé sa sonde qui « touchera » le Soleil sans fondre

> 15 OctobreEn Chine, la reconnaissance faciale traque déjà les cancres

> 14 OctobreMeilleur des mondes

> 14 OctobreFacebook veut (encore) voir vos photos intimes pour vous protéger

> 12 OctobreL’avertissement nucléaire de Vladimir Poutin

> 12 OctobreLes journalistes sont des acteurs, ils lisent face caméra ce qu’on leur demande de lire

> 11 OctobreLettre ouverte à Emmanuel Macron : La simulation, du « faux drapeau », ne peut vous autoriser à engager une guerre contre la Syrie et ses alliés

> 10 OctobreElon Musk a publié un avertissement terrifiant sur ce qui se passerait vraiment si l’IA parvenait à prendre le dessus sur l’humanité

> 10 OctobrePoutine : « Attaquez la Russie et ce sera la fin du monde »

> 9 OctobreLa « dédollarisation » s’intensifie : la Russie troque ses bons du Trésor US contre de l’or, la Chine s’en débarrasse aussi

> 7 OctobrePaul Craig Roberts : « Le problème n’est pas résolu. La guerre se profile toujours à l’horizon »

> 6 OctobreLa Maison-Blanche annonce l’interdiction pour les transgenres de servir dans l’armée