Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Actualité >Articles >
La BCE place pour la première fois une partie de ses réserves en yuans

Une première. La Banque centrale européenne (BCE) a placé une partie de ses réserves de change en yuans. Le montant est modeste – l’équivalent de 500 millions d’euros pris sur ses placements en dollars –, mais le geste a une forte portée symbolique. Il « reflète l’importance de la Chine, devenue l’un des principaux partenaires commerciaux de la zone euro », souligne notamment l’institut monétaire, dont les réserves en devises étrangères sont légèrement inférieures à 50 milliards d’euros.

De fait, depuis 2006-2007, la monnaie chinoise pèse plus que le billet vert dans le taux de change effectif de l’euro, cet indice calculé par la BCE sur la base des échanges commerciaux avec 38 pays.

Une devise de référence

Le geste témoigne aussi des progrès du « renminbi » (la « monnaie du peuple » en chinois), appelé à devenir à long terme l’une des grandes devises de réserve internationale. Un pas important a déjà été franchi avec l’inclusion du yuan dans le panier de devises de référence (ou « droits de tirage spéciaux », DTS) du Fonds monétaire international, rappelle la BCE. Annoncée en grande pompe à la fin 2015, l’entrée du yuan dans les DTS, à la cinquième place derrière le dollar, l’euro, le yen et la livre sterling, a pris effet en octobre 2016. L’institut monétaire de Francfort montre ainsi qu’il accompagne et encourage le mouvement d’internationalisation de la devise chinoise.

En 2013, la BCE et la Banque populaire de Chine (PBoC) avaient déjà conclu un accord bilatéral de swap entre leurs deux monnaies : les deux instances s’ouvraient mutuellement une ligne de crédit, pouvant fournir jusqu’à 350 milliards de renminbis et 45 milliards d’euros de liquidités. Si la décision de la BCE est historique, elle n’est pas la première banque centrale à s’exposer au yuan. La Banque nationale suisse place par exemple une petite partie de ses réserves dans des « devises de diversification », qui comprennent le renminbi ou le dollar australien...



yogaesoteric
9 décembre 2017