Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Actualité >Articles >
Les cyberattaques pourraient coûter 53 milliards de dollars, dit une étude Lloyd’s of London


Une cyberattaque mondiale pourrait engendrer en moyenne des pertes économiques de 53 milliards de dollars (46 milliards d’euros), un chiffre équivalent au coût des dégâts provoqués par l’ouragan Sandy aux Etats-Unis en 2012, selon une étude publiée le mois de juillet par le marché britannique de l’assurance Lloyd’s of London. Cette étude, coréalisée par le cabinet Cyence, s’est intéressée aux potentielles pertes économiques que provoqueraient le piratage d’un fournisseur de services de cloud (informatique dématérialisée) et des cyber-attaques des systèmes d’exploitation des ordinateurs d’entreprises.

 

Les assureurs cherchent à estimer leur exposition à d’éventuelles pertes liées à des cyberattaques : « Parce que le cyber est virtuel, il est vraiment difficile de comprendre comment une cyberattaque pourrait faire boule de neige », a déclaré à Reuters Inga Beale, directrice générale de Lloyd’s of London.

Les coûts économiques d’une hypothétique attaque contre un fournisseur de services de cloud dépasseraient, et de loin, ceux de l’attaque du virus informatique WannaCry évalués à huit milliards de dollars, selon Cyence. Ce « rançongiciel » a infecté plusieurs centaines de milliers d’ordinateurs dans une centaine de pays en mai. Les coûts économiques incluent le manque à gagner des entreprises en raison de l’interruption de leurs activités et les réparations des systèmes informatiques.

Dans leur scénario, Lloyds et Cyence étudient les conséquences d’une attaque contre des services de cloud consistant en l’introduction d’un code malveillant conçu pour se déclencher un an plus tard. A ce moment-là, ce logiciel se sera propagé chez tous les clients du fournisseur de ces services, qui subiront un manque à gagner et des coûts supplémentaires. Les pertes économiques pourraient aller de 4,6 milliards à 53 milliards de dollars, selon l’étude.

Jusqu’à 45 milliards de ce montant pourraient ne pas être couverts par les cyber-polices d’assurance en raison de la sous-assurance des entreprises en la matière, poursuit l’étude.

Les pertes engendrées par le piratage des systèmes d’exploitation sont évaluées entre 9,7 milliards et 28,7 milliards de dollars.

En juin, Inga Beale a estimé entre 20 et 25% la part de Lloyd’s sur le marché de cyber assurance, un marché de 2,5 milliards de dollars.




yogaesoteric

8 novembre 2017
 

Articles publiés récemment

> 20 OctobreL’île Henderson, perdue dans le Pacifique, est la plus polluée du monde

> 19 OctobreDan Denning : Politique monétaire : Comment anéantir une économie

> 19 OctobreA propos de THUMS

> 17 OctobreLa magnifique grotte de Waitomo en Nouvelle-Zélande s’illumine d’une constellation de vers luisants

> 17 OctobreDes employés de Google démissionnent à cause d’un projet d’intelligence artificielle militaire

> 16 OctobreUne exoplanète « similaire à la Terre » est dotée d’une atmosphère

> 16 OctobreLe gouffre de Krubera, la cavité naturelle la plus profonde au monde

> 15 OctobreLa NASA a lancé sa sonde qui « touchera » le Soleil sans fondre

> 15 OctobreEn Chine, la reconnaissance faciale traque déjà les cancres

> 14 OctobreMeilleur des mondes

> 14 OctobreFacebook veut (encore) voir vos photos intimes pour vous protéger

> 12 OctobreL’avertissement nucléaire de Vladimir Poutin

> 12 OctobreLes journalistes sont des acteurs, ils lisent face caméra ce qu’on leur demande de lire

> 11 OctobreLettre ouverte à Emmanuel Macron : La simulation, du « faux drapeau », ne peut vous autoriser à engager une guerre contre la Syrie et ses alliés

> 10 OctobreElon Musk a publié un avertissement terrifiant sur ce qui se passerait vraiment si l’IA parvenait à prendre le dessus sur l’humanité

> 10 OctobrePoutine : « Attaquez la Russie et ce sera la fin du monde »

> 9 OctobreLa « dédollarisation » s’intensifie : la Russie troque ses bons du Trésor US contre de l’or, la Chine s’en débarrasse aussi

> 7 OctobrePaul Craig Roberts : « Le problème n’est pas résolu. La guerre se profile toujours à l’horizon »