Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Actualité >Articles >
Divulgation Cosmique – Témoignage de Boyd Bushman sur son lit de mort (1)

 





David Wilcock: Je suis ici avec Corey Goode, notre initié des initiés. Et dans cet épisode, nous avons des images rares d’un initié de chez Lockheed Martin (c’est la première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité), rien de moins que Boyd Bushman décédé en août 2014. Donc, voici notre premier extrait d’une interview, avec Boyd Bushman, que nous n’avons pas tourné nous-mêmes mais qui est du domaine public, une utilisation équitable sur Internet.

Nous vous présentons donc Boyd


Boyd Bushman: Je m’appelle Boyd Bushman. Je suis un scientifique senior de chez Lockheed Martin. J’ai 27 brevets à mon crédit.

Il y a environ 13 ans, j’ai rencontré une personne à qui le Dr. Teller avait donné un emploi. Dr. Teller était le bras droit d’Oppenheimer. Et même après qu’Oppenheimer ait été expulsé de la Zone 51, le Dr. Teller est resté là et était responsable de plusieurs programmes. La personne avec laquelle j’ai été en contact à deux ou trois reprises, est maintenant le directeur de ce programme, et ils me tiennent continuellement à jour sur tout ce qu’ils peuvent. Je possède une autorisation de confidentialité de haut niveau.

Je choisis cependant, de par leurs propres objectifs, de ne pas l’utiliser parce qu’ils, les intelligences autour de moi et moi-même, croyons en fait qu’une grande partie de toutes ces informations devrait sortir de ces sombres activités de la Zone 51, et être placées de façon à ce que les gens puissent y avoir accès.

Donc, c’est ce qui a commencé, il y a environ 13 ans. Comme je suis scientifique, je ne crois pas aux théories. Je dis essentiellement: « Suivez les données; la théorie est sans importance. » Si quelque chose ne peut pas être vérifié par un test physique en confirmant la véracité, je ne vais pas l’incorporer dans cette [information] que je vous présente. Par conséquent, tout ce que nous présentons ici sera une donnée qui provient d’eux, directement de moi à vous.

David: Il parle de l’idée que Teller travaillait avec un groupe d’initiés et qu’à présent, ceux-ci voulaient divulguer la vérité. Donc, est-ce que cela se passe assez souvent dans ces programmes classifiés, que les gens souhaitent réellement faire sortir les informations ?

Corey: Oui, c’est assez courant. Et tous ceux qui sont responsables de la sécurité de ces groupes le savent. Ils ont fait des profils de personnalité de toutes ces personnes. Ils les surveillent de très près. Ils observent le langage corporel, les différentes micros expressions faciales. Ils les regardent très attentivement pour savoir s’il leur faut intervenir.
Donc très souvent, ces gars auront généralement de ces conversations, vous savez, pour parler de cela, ils vont préférablement s’asseoir lors d’un repas du dimanche, au lieu d’en discuter au travail.
Et finalement, ils finissent par être découverts, pour la plupart. Il est très rare qu’ils ne se font pas découvrir, qu’ils en parlent « en dehors du bureau », comme ils le disent.

David: Il a dit: « J’ai un haut niveau de confidentialité, mais je choisis de ne pas l’utiliser.» Que penses-tu qu’il voulait dire par là ?

Corey: Si vous entrez et travaillez dans le cadre d’une autorisation de sécurité supérieure, vous êtes lié légalement, par tout ce que vous avez accepté, lorsque vous avez signé l’accord pour le niveau de sécurité.
Donc, s’il essaie de faire ça, c’est qu’il tente de contourner les contraintes de sécurité et les éventuelles retombées légales, ou pour sa pension. Alors, il joue un peu comme un petit jeu.

David: Et puis, quand cette interview est sortie, et je suis certain que vous vous en souvenez, cela s’est répandu sur internet, et même dans les médias officiels, comme une traînée de poudre. Il y a eu quantité d’articles qui ont été écrits là-dessus, parlant de ce gars.
Alors donc, pour moi, ceci suggère qu’il ne travaille pas comme un arnaqueur, mais que ce qu’il a fait ici, faisait peut-être partie d’un plan orchestré. Pensez-vous que ce soit le cas?


Corey: Eh bien, ça se peut très bien, parce que les groupes que j’ai précédemment décrits, ceux qui ne se font pas prendre au piège, sont ceux qui trouvent dans les gens de la sécurité, des personnes du même niveau de pensée, et qui ferment les yeux à ce sujet. Ce sont ceux-là qui ont réussi à faire progresser cette alliance PSS (programmes spatiaux secrets).

David: D’accord.

Corey: Vous savez? C’est comme cela que ça a démarré.

David: Quel serait l’objectif des articles sur cet homme et que dirait-il d’être vu du grand public, alors que nous avançons avec cet épisode? Il semble avoir de la crédibilité. Il dit qu’il travaille pour Lockheed. Nous allons voir quelques photos d’extraterrestres, apparemment. Quelle serait l’objectif final de promouvoir ces vidéos et de rendre public son témoignage, devant le monde entier?

Corey: Eh bien, l’Alliance de toute façon, et aussi – peu importe qui nous voulons nommer – le gouvernement de l’ombre, ils ont préparé la conscience de l’humanité par l’entremise des films et, vous savez, des bandes dessinées, et des personnes qui comme ça, lancent des déclarations sur leur lit de mort. Ils veulent en quelque sorte livrer cette information d’une certaine manière, en petits morceaux à la fois, dans notre subconscient – de façon à pouvoir, au besoin, s’en distancer ou la nier.

David: Il a dit qu’il travaillait pour Lockheed, et qu’il avait 27 brevets.

Corey: Cela devrait être facile à vérifier, à moins qu’ils ne soient...

David: C’est ce que je pense.

Corey: L’un des 5.700 brevets classifiés.

David: Maintenant, la raison pour laquelle je mentionne ceci, est-ce que vous pourriez vérifier si ces brevets étaient retenus, dans le cadre de la sécurité nationale et, par conséquent, nous ne pourrions peut-être pas les trouver, parce qu’ils pourraient faire partie de la technologie classifiée? Et, pourrait-il y avoir assez de choses produites par Lockheed, qui ne soient pas classifiées, ou du moins, certains de ces brevets pourraient-ils être retracés?

Corey: Oui. Une bonne partie de leurs brevets ne sont pas classifiés, mais les plus sensibles finissent par figurer parmi les quelques 5.700 brevets maintenus sous secret.

 


David: Donc, si quelqu’un essaie de vérifier, il pourrait trouver certains brevets. Il pourrait ne pas trouver tous les 27, mais il est probable qu’au moins certains d’entre eux puissent être retracés.

Corey
: Oui.

David: Beaucoup de ces initiés, tels que William Tompkins, et les gens à qui il a parlé, se font dire: « Hé là, calmez-vous! Vous savez, ce sur quoi vous travaillez, nous allons le publier dans 10 ans. » Alors, 10 ans passent, et rien ne se passe. Comment cela influence-t-il ce que nous voyons, avec ce gars qui ouvre, surtout quand le docteur lui dit qu’il ne lui restait que quelques semaines à vivre ?

Corey: Eh bien, c’est très courant, en leur disant « une décennie – c’est dans une dizaine d’années ». On a dit ça à beaucoup de gens dans les programmes dans lesquels j’étais.

David
: Vraiment ?

Corey: Beaucoup d’entre eux, qui avaient une conscience, voulaient savoir quand cette information allait être remise au public? Et ils voulaient aussi avoir le crédit pour ce qu’ils faisaient. Ils veulent que le public sache ce qu’ils ont fait.

David
: Bien sûr.

Corey: On leur disait: « Tu seras un héros un jour. Tout le monde le saura dans dix ans. » Et ils continuent de pousser du pied sur l’échéance, et beaucoup de ces gens sont finis par être très désillusionnés et donc, mûrs pour devenir des membres de l’Alliance.

David: Comment l’Alliance est-elle en mesure de contacter les personnes à ce poste, sans se faire dénoncer, s’il y a tellement de surveillance? Comment réussissent-ils à le faire ?

Corey: Ce sont généralement des gens sympathiques au sein de l’organisation de sécurité de ces différents groupes. C’est qu’habituellement, si vous voulez commencer une sorte de subversion, vous devez d’abord infiltrer la sécurité ou la police.

David: Donc, vous dites que cela se produirait alors en une conversation verbale avec, comme exemple, quelqu’un qui serait un gardien de sécurité ?

Corey: Oh, oui. Seulement par le – Vous savez, – le bouche à oreille, le bouche à oreille.

David: Est-il possible pour les gens, de faire des échanges par lettres ? J’ai entendu dire, que les bureaux de poste des États-Unis, ne liront peut-être pas vos lettres, mais ils scannent maintenant le courrier de tout le monde, et regardent à qui vous envoyez du courrier.

Corey: Non, et il n’est pas conseillé d’avoir quoi que ce soit par écrit. Vous savez …

David: Vraiment?

Corey: Ouais. Et vous passez des informations vers le bas de l’échelle, ce qui peut être peu fiable, comme le jeu du téléphone. Cela passe par les filtres des différentes personnes, donc ça se modifie un peu, mais vous ne voulez rien mettre par écrit.

David: Lorsque nous étions en train de parler avant l’émission, de la validation de ce qui a été récemment présenté pour Boyd Bushman, il semble que c’est venu de cette fuite de la Voûte 7, qui a récemment eu lieu. Donc, pour ceux qui n’ont pas fait attention à cela, puisque cela a passé très vite dans les médias, pouvez-vous nous expliquer quelle est cette histoire de Voûte 7, et comment cela se rapporte-t-il à la Divulgation?

Corey: Oui. La Voûte 7 était une lancée de données effectuée par WikiLeaks sur la CIA.

David: Et je comprends qu’il y a 8.700 documents dans cette Voûte 7.

Corey: C’est une très grande sortie.

David: Oui. Ce qui m’a le plus surpris, c’est que, lorsque WikiLeaks est sorti avec cela et a déclaré que 99% des histoires qu’il y a là-dedans, ne sont pas encore du domaine publique ! Et nous avons vu Drudge Report appeler ça, un autre Snowden. Quel serait le but de cette diffusion d’informations à partir de documents classifiés de la CIA? Et quel rapport cela a-t-il avec la divulgation?

Corey: Ils ont publié beaucoup de noms dans cette décharge de données de la Voûte 7, et beaucoup de ces noms, sont des personnes civiles qui ont été sous l’œil de la CIA.

David: Donc Boyd Bushman est dans les fuites de la Voûte 7.

Corey: Oui.

David: Ils l’observaient et le surveillaient.

Corey: Il s’agissait d’une liste de civils surveillés par la CIA.

David: Si la NSA est notre Agence de Sécurité Nationale, qui est vraiment une agence de surveillance nationale, et c’est ce qu’ils font, pourquoi la CIA doit-elle faire exactement la même chose, mais sous leur propre parapluie? Cela n’aurait pas de sens pour la plupart des gens.

Corey: Beaucoup de ces organisations ne sont pas complètement connectées en matière de données. Ils ne sont pas nécessairement tous connectés à la même meule de foin. Ils auront leurs propres meules de foin. Et c’est superflu, mais ces groupes ne sont pas entièrement. Ces groupes ne partagent pas toutes les données entre eux. Ils passent par un genre de comité de partage des informations les uns avec les autres.

David: Une des choses qui vient juste de sortir sur la Voûte 7, était une fuite provenant des plus hauts niveaux, c’est que personne n’est autorisé à travailler les uns avec les autres dans la CIA pendant plus de trois ans, parce qu’ils sont tellement préoccupés par la possibilité que les individus d’une équipe puissent commencer à former leurs propres petites factions.

Corey: Collusion, oui.

David: Pensez-vous que ça provient en partie de l’Alliance, et comment tentent-ils d’empêcher l’Alliance de se développer ?

Corey: C’est comme ça qu’ils tentent d’éviter tout effort coordonné contre eux.

David: Exactement. D’accord. Maintenant, voyons la prochaine partie très intéressante de l’entretien réalisé avec Boyd Bushman, l’initié de Lockheed Martin, dans sa confession sur son lit de mort. Regardez-ça.

 

Lisez ici la deuxième partie del'article

 




yogaesoteric
25 juillet 2017

 

 

Articles publiés récemment

> 15 OctobreLa NASA a lancé sa sonde qui « touchera » le Soleil sans fondre

> 15 OctobreEn Chine, la reconnaissance faciale traque déjà les cancres

> 14 OctobreMeilleur des mondes

> 14 OctobreFacebook veut (encore) voir vos photos intimes pour vous protéger

> 12 OctobreL’avertissement nucléaire de Vladimir Poutin

> 12 OctobreLes journalistes sont des acteurs, ils lisent face caméra ce qu’on leur demande de lire

> 11 OctobreLettre ouverte à Emmanuel Macron : La simulation, du « faux drapeau », ne peut vous autoriser à engager une guerre contre la Syrie et ses alliés

> 10 OctobreElon Musk a publié un avertissement terrifiant sur ce qui se passerait vraiment si l’IA parvenait à prendre le dessus sur l’humanité

> 10 OctobrePoutine : « Attaquez la Russie et ce sera la fin du monde »

> 9 OctobreLa « dédollarisation » s’intensifie : la Russie troque ses bons du Trésor US contre de l’or, la Chine s’en débarrasse aussi

> 7 OctobrePaul Craig Roberts : « Le problème n’est pas résolu. La guerre se profile toujours à l’horizon »

> 6 OctobreLa Maison-Blanche annonce l’interdiction pour les transgenres de servir dans l’armée

> 4 Octobre« Jeu de société », percutante métaphore de l’aliénation économique

> 3 OctobreMichel Raimbaud : « La nouvelle guerre froide se transforme progressivement en une guerre ouverte »

> 3 OctobreUne IA « journaliste » réécrit les nouvelles pour éliminer les préjugés

> 3 OctobreHarmony of the seas : le paquebot de tous les records en dix points

> 2 OctobreLes historiens croient que la reine d’Angleterre est une descendante du prophète Mohammed