Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Qui finance la fondation de l’Islam de France ? Un marchand d’armes pro-israélien



Jeudi 8 décembre 2016, Bruno Le Roux, nouveau ministre de l’Intérieur en charge des cultes, a « salué le lancement de la Fondation de l’Islam de France » et « remercié Serge Dassault, qui avait apporté le capital de la précédente Fondation des Œuvres de l’Islam de France, transféré à la Fondation de l’Islam de France ».

Serge Dassault?

Poursuivi pour « blanchiment de fraude fiscale », ce sénateur LR – qui avait effectué un don d’1 million d’euros à la future Fondation de l’Islam de France – est une figure historique du complexe militaro-industriel français.

Également détenteur du Figaro et investi dans le capital social de la radio Beur FM, Serge Dassault est l’héritier d’une famille de fabricants d’armes qui jouèrent un rôle-clé en faveur du régime de Tel Aviv, notamment lors de la Guerre des Six-Jours de 1967.

Complément d’information : le 2 août, le chef de l’État avait fait savoir à la presse présidentielle son souhait de voir Jean-Pierre Chevènement prendre la tête de la Fondation, organisme chargé – entre autres missions – de contrôler le financement des lieux de culte musulmans.

La désignation de Chevènement avait déjà été évoquée antérieurement par Bernard Cazeneuve, l’ex-ministre de l’Intérieur particulièrement proche du Conseil représentatif des institutions juives de France.

Issu d’une famille originaire de Suisse, ancien ministre et fondateur du Parti socialiste, Chevènement – âgé de 77 ans – est l’époux de Nisa Grunberg (fille de l’ex-responsable de la communauté juive du Caire), le beau-frère d’Hermann Grunberg (ex-manager de Lazard, puissante banque franco-américaine engagée en faveur d’Israël) et le père de Raphaël Chevènement (co-scénariste de la série pro-israélienne Le Bureau des Légendes et co-auteur d’un essai qui présente l’animateur Thierry Ardisson comme un complotiste antisémite coupable d’avoir évoqué la présence d’agents du Mossad lors du 11Septembre).

Rappel : salarié par le milliardaire franco-israélien Patrick Drahi, Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman (et membre de facto du conseil d’administration de la Fondation de l’Islam de France), avait annoncé à la fin de 2016 que la formation des futurs imams serait dorénavant co-supervisée par des conseillers juifs.

 

yogaesoteric
8 février 2017

 

Articles publiés récemment

> 24 SeptembreLes terribles expérimentations du jeune État israélien

> 24 SeptembreL’ « Occident » et sa « guerre au terrorisme » : traitement des symptômes, mais pas des causes de la maladie (2)

> 23 SeptembreRétrospective : les élites mondialistes reprennent la main, la grande offensive de ce printemps passée !

> 22 SeptembreLa fin de la démocratie

> 22 SeptembreNouvelles révélations scandaleuses sur les vaccins

> 21 SeptembreL’Empire Invisible : le Nouvel Ordre Mondial

> 20 SeptembreListe des affaires pédocriminelles 2017 (non exhaustive)

> 19 SeptembreL’ « Occident » et sa « guerre au terrorisme » : traitement des symptômes, mais pas des causes de la maladie (1)

> 19 SeptembreDéclassifié : Operation Mockingbird, la guerre froide culturelle de la CIA

> 18 SeptembreAngela Merkel et Donald Trump font un signe « Illuminati » au G-20 (vidéo)

> 18 SeptembreBrancher le cerveau sur ordinateur, contrôler les pensées : au Pentagone, le DARPA passe du transhumanisme à l’esclavagisme

> 16 SeptembreBush et Obama : l’ère du terrorisme

> 16 SeptembreUn général Israélien a comparé publiquement Israël à l’Allemagne Nazi, et refuse de revenir sur ses paroles

> 14 SeptembreLiens Israël/Front al-Nosra : révélations russes

> 14 Septembre11 septembre – Les preuves qu’il n’y avait pas d’avions

> 12 SeptembreÀ Gaza, Israël fait des expérimentations sur des humains en situation de stress et de privations

> 12 Septembre« J’ai tué la princesse Diana sur l’ordre du Prince Philip » déclare un Agent du MI5 sur son lit de mort

> 12 SeptembreLe projet de réforme du Code du travail, fruit d’« une intense campagne du patronat » ?

> 12 SeptembreAprès le TAFTA et le CETA, voici le JEFTA, négocié en toute discrétion par l’UE