Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Sociétés secrètes : Mafia Khazare et satanisme dans un dîner illuminati chez les Rothschild


Le 12 décembre 1972, la baronne Marie-Hélène de Rothschild a organisé un « dîner de têtes surréalistes » au Château de Ferrières. Les invitations avaient été écrites à l’envers et les invités devaient utiliser un miroir pour les lire. Cette singularité nous donne un aperçu de l’occultisme sous-jacent de cet événement illuministe. En effet, de la même manière que l’inversion des valeurs est une caractéristique typique des satanistes, le backmasking est régulièrement utilisé pour faire passer des messages occultes (en les lisant/écoutant/observant à l’envers).

«… Le 12 Décembre 1972, Marie-Hélène organisa un bal surréaliste au Château de Ferrières en Brie. Cette fois les invités étaient demandés de venir avec des nœuds papillons et de longues robes noires avec des têtes surréalistes. L’invitation avait été imprimée les lettres à l’envers sur un ciel bleu et nuageux, inspiré d’une peinture de Magritte. Pour déchiffrer la carte, il fallait tenir un mirroir.

 
La baronne Marie-Hélène de Rothschild

Durant la soirée le Château était illuminé de partout avec des lumières orange en mouvement pour donner l’impression qu’il était en feu. A l’intérieur des valets de pied déguisés en chats qui donnaient l’impression de s’être endormis selon une variété de positions étaient alignés sur l’escalier.

Les invités devaient passer à travers une sorte de labyrinthe de l’Enfer, fait de rubans noirs ressemblant à des toiles d’araignées. Le chat occasionnel apparaissait pour secourir les invités et les diriger vers le salon à tapisserie. A ce moment ils étaient accueillis par un homme avec un chapeau ressemblant à une nature morte sur un plateau, et par Marie-Hélène portant la tête d’un géant pleurant des larmes faites de diamants.
» par Baron Alexis de Redé.

 
Hélène Rochas

 
Baron Alexis de Redé

 
Le baron Guy de Rotschild avec la baronne Marie Hélène de Rotschild.

 
Le menu étant écrit à l’envers, les invités avaient donc besoin d’un miroir pour lire.

 
Le menu du dîner…remis à l’endroit.

L’invitation donne le ton de la soirée et le reste des photos ne fait que confirmer la profonde dégénérescence de ces gens là. La tenue exigée était « cravate noire, des robes longues et des têtes surréalistes. Au menu, on retrouve entre autre un imbroglio de cadavres exquis » et « chèvres hurlant de tristesse » (on ose espérer que c’était des métaphores).

 
Une véritable fête à l’insigne du satanisme.

Tantôt une tête de cerf trône sur la tête de la baronne trône, tantôt uniquement les bois, ce qui rappelle fortement la divinité Cernunos alias Pan, ou Baal le « dieu cornu » auxquels les disciples adressés différents sacrifices au fil des siècles (sous différents noms et cultures).

 
La baronne pouvait ne conserver que les bois de cerf sur sa tête…elle représentait Cernunnos.

 
Photo d’une statue de Cernunnos prise dans la demeure des Rotschild.

 
Cette décoration de table est des plus sordides. On y voit une poupée d’enfant démembrée ainsi qu’une tête de poupée enfantine avec un trou au niveau frontal, comme pour signifier un traumatisme ou des sévices.


 
Cette photo fait nettement penser à la mise en scène d’un sacrifice avec une femme nue ayant une expression sur le visage exprimant la douleur et qui porte sa main à son cou qui semble avoir été blessé, le tout dans une mise en scène macabroc-chic des plus dérangeantes.

 
 
Tout le monde était masqué.

 
 
…des jeux de mains subtils, à peine cachés!

 
 
Des masques à double face.

 
 L’utilisation de masques à plusieurs faces est très révélatrice du contrôle mental et de la dissociation de personnalité liée à certains rituels Mafia Khazare dans les sociétés secrètes. A noter la symbolique de l’œil chez la dame à chapeau et la fragmentation du visage de la Joconde.

 
 





yogaesoteric
8 décembre 2017