Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Yoga >Techniques de yoga >
JALA-NETI, une technique de purification nasale à l’aide d’eau salée

                                                                                                                           Par Melania Radu

Le système traditionnel de HATHA-YOGA contient principalement des techniques à base des postures (ASANAS) et des techniques pour contrôler et rythmer les souffles de la respiration (PRANAYAMA). Hormis les exercices yogis, le système de HATHA-YOGA nous met également à disposition d’autres techniques spéciales, parmi lesquelles les MUDRAS (gestes de synchronisation), les BANDHAS (les soi-disant contractions) et une série de techniques de purification. Le but de ces dernières est de purifier et d’équilibrer les éléments de la structure humaine. Elles sont nécessaires pour le maintien d’une bonne santé, de l’amélioration de la qualité de la vie et sont aussi une étape préparatrice pour la pratique de la méditation. La technique que nous allons décrire dans cet article s’inscrit dans ce but.

Les techniques yogies de purification détiennent des bienfaits énormes. Ils peuvent uniquement être découverts lorsqu’on a l’audace de passer de la lecture de ces informations à l’étape de recherche et de réception directes d’un enseignement. Comme toute autre technique de YOGA, elles ne peuvent s’apprendre sans l’assistance d’un instructeur spécialisé. L’étape suivante est la nécessaire pratique personnelle quotidienne.

Même si à première vue, certaines de ces techniques semblent difficiles ou désagréables, par la pratique nous allons nous convaincre de leur simplicité et de leur efficacité. Leur adoption dans la vie quotidienne est aussi utile que l’acte de brosser les dents ou laver les mains et ne nécessite pas d’effort supplémentaire.

JALA-NETI est dans les traités classiques de YOGA et d’AYURVEDA, spécialement indiquée pour purifier la zone de la tête. Elle facilite l’absorption du PRANA au niveau du nez et élimine les maladies liées à KAPHA et VATA DOSHA. NETI est une pratique bienfaisante pour les yeux, les oreilles, le nez, la gorge, les poumons et aussi pour le processus de la pensée. Cette technique a pour effet la purification et l’activation graduelle d’AJNA CHAKRA.

La modalité d’exécution

Il existe au moins sept méthodes différentes de réalisation de cette technique: JALA-NETI (trois variantes différentes, toutes utilisent l’eau salée), DUGDHA-NETI (avec du lait), GHRITA-NETI (avec du beurre clarifié), SWAMOOTRA-NETI (avec sa propre urine), SUTRA-NETI (avec un ruban).

Nous allons décrire la première variante de JALA-NETI, qui nécessite l’emploi d’un récipient spécial pour la réalisation de l’exercice.
a) On remplit avec de l’eau tiède et salée (à la température et la salinité du sang – une cuillérée à café de sel pour un demi-litre d’eau – cette solution s’appelle « isotonique ») un récipient spécialement réservé à la pratique de NETI.
b) Le bout en forme d’entonnoir du récipient sera introduit avec soin dans la narine droite, sans bloquer le canal nasal. Dès cet instant, la bouche est gardée ouverte pour pouvoir respirer. Faites attention à ne pas éternuer, avaler, rire ou parler et ne réalisez aucun courant d’air à travers les narines, pendant que l’eau s’y écoule.
c) La tête sera penchée latéralement, avec la narine gauche située en bas, tel que l’eau puisse s’y écouler après quelques secondes. Nous laissons l’eau s’écouler pendant 30 secondes puis on remet la tête verticalement.
d) Avant de changer les narines, mouchez-vous pour faire sortir les éventuels résidus d’eau.
e) On respecte les points b) et c) la seule différence étant que maintenant l’eau est introduite par la narine droite. À la fin, réalisez à nouveau les indications de l’étape d).
f) Si vous percevez encore le canal nasal bloqué par le mucus, reprenez le processus à plusieurs reprises si nécessaire, jusqu’à ce que vous soyez sûr qu’il soit propre. Si après quelques essais vous n’y parvenez toujours pas, il serait indiqué de consulter un médecin pour détecter les éventuels obturations du trajet nasal.

Une étape extrêmement importante est le séchage du nez après la technique. Cet aspect ne doit jamais être négligé, surtout par ceux dont la tension (sanguine) est élevée. On agit de la manière suivante:
a) D’abord penchez-vous de face vers l’avant, en laissant la tête pendre avec le nez orienté vers le sol. Pressez doucement le nez avec les doigts, ensuite, en le libérant, inspirez légèrement 10 fois par la bouche, en expirant par le nez. Il est possible que quelques gouttes d’eau tombent.
b) Levez-vous et réalisez quelques expirations rapides de la façon suivante: 10 fois par les deux narines en même temps, 10 fois par la narine gauche (la narine droite étant obturée à l’aide d’un doigt), 10 fois par la narine droite (la gauche étant bouchée cette fois-ci), finalement à nouveau 10 fois par les deux narines à la fois.
Ces étapes devraient nettoyer et sécher le nez. Si vous ressentez encore la présence d’eau dans les narines, répétez le processus jusqu’à l’obtention du résultat. A défaut, les symptômes du rhume pourraient apparaître quelques heures après ou encore il pourrait apparaître une infection causée par l’eau impure restée dans les sinus ou les trompes d’Eustache.

Une fois apprise, la méthode peut être réalisée en environ trois minutes et peut être introduite dans la routine quotidienne de l’hygiène corporelle. La plupart de ceux qui la pratiquent sont agréablement surpris par sa simplicité et son efficacité dans le maintien d’une bonne santé.

Éventuelles difficultés

- L’eau peut entrer dans la gorge si l’angle d’inclinaison de la tête est incorrecte, si nous respirons par le nez pendant que l’eau s’y écoule ou si la narine est obturée.
- Il est possible qu’il apparaisse une sensation désagréable dans le nez si l’eau est trop peut salée ou trop chaude, si nous ne sommes pas encore habitués à la technique ou si l’eau ou le récipient ne sont pas propres.
- L’eau peut être stoppée dans son écoulement par l’obturation du nez, par la contraction involontaire du nez (il faut le garder relaxé), par une quantité de mucus qui le bloque temporairement et qui disparaîtra après quelques tentatives. L’eau fraîche peut créer le bouchage ou il peut s’agir d’une obturation permanente à laquelle la consultation d’un médecin est nécessaire pour y remédier.
- Il est possible qu’il apparaisse certaines blessures à l’intérieur du nez chez ceux qui ont une tension élevée ou chez ceux qui ont la muqueuse nasale très sensible. Dans ces situations, la pratique doit être interrompue jusqu’à ce que l’on reçoive les conseils de spécialistes avisés.

Dans certaines variantes de la technique, on peut utiliser à la place de l’eau salée, de l’eau hypertonique riche en souffre, chlore, sodium, magnésium, brome ou de l’eau avec des extraits des plantes.

Les effets de la technique de JALA-NETI:

- évacue du nez tout le mucus plein d’impuretés, conférant un état de soulagement immédiat;
- aide au drainage des sinus; en conséquence les mécanismes naturels de défense du corps (en cas de fièvre, allergies, sinusite et d’autres déréglages du canal respiratoire, comme le mal de gorge, la toux, le nez bouché, l’inflammation des amygdales et les polypes) seront à nouveau stimulés;
- bienfaisante en cas d’asthme et de bronchite, réduisant la tendance à respirer par la bouche lorsque le nez est bouché;
- rafraîchissant et calmant sur le cerveau par la réduction de la chaleur excessive, en réduisant les maux de tête et les migraines. Elle est bénéfique en cas d’épilepsie, de troubles psycho émotionnels, d’hystérie, de dépression et plus généralement, en cas de tensions mentales;
- NETI est d’une grande aide dans les problèmes associés aux yeux: elle aide au nettoyage des canaux lacrymaux, améliore la vue, rend les yeux brillants et beaux;
- elle peut aider en cas d’affections des oreilles, par exemple des infections de l’oreille moyenne, en cas d’oreilles obturées, tinitus (bruit aigu dans les oreilles);
- NETI améliore la sensibilité des nerfs olfactifs, aidant à la récupération du sens olfactif, le sens du goût et également le processus de digestion;
- a des effets subtils sur les glandes pinéale et pituitaire, qui contrôlent le système hormonal, harmonisant du comportement émotionnel;
- NETI influence le centre secret de force AJNA CHAKRA, favorisant l’atteinte de certains états spéciaux pendant les méditations yogies;
- aide à la stimulation d’un meilleur pouvoir de visualisation et de concentration ; elle conduit à un état de luminosité et de clarté du mental;
- NETI est un remède excellent pour ceux qui veulent renoncer à la cigarette, réduisant la tendance de respirer par la bouche; elle re-sensibilise le nez en cas de pollution par ingestion de fumée, en déprogrammant le cerveau de la dépendance physique et physiologique.

Recommandations

1. L’eau doit toujours être tiède, jamais froide ou très chaude.
2. Utilisez du sel sans iode et sans aditifs.
3. Utilisez un récipient spécial pour NETI: avec un prolongement en forme d’entonnoir. En absence de celui-ci, il est possible d’utiliser une simple seringue (sans l’aiguille !!!)
4. Pendant la saison froide il est contre-indiqué de sortir dehors immédiatement après avoir réalisé NETI. Se pencher de face est obligatoire, pour que l’eau restée dans le nez sorte en totalité.
5. Si vous entendez parler de certaines campagnes médiatiques contre cette technique, pensez à sa vraie raison : les médicaments rapportent de l’argent à ceux qui dénigrent cette méthode, alors que NETI est une technique simple et gratuite.

Confirmations scientifiques

Le Département de Médecine de la Famille de l’Université de Wisconsin a réalisé une étude pour tester l’efficacité des irrigations nasales quotidiennes avec de l’eau salée hypertonique. Le groupe expérimental était formé de patients qui avaient des problèmes oto-rhino-laryngologiques et des sinusites fréquentes. Ils ont réalisé la technique chaque jour, pendant six mois. Par comparaison, un groupe de contrôle qui n’a pas réalisé cette technique a été formé. Conclusion: les irrigations nasales mènent à la diminution des problèmes des sinus, des symptômes liés à ceux-ci, réduisant le besoin d’utiliser des médicaments et des sprays nasaux chez les patients sujets à de fréquentes sinusites. Il a été conclu que les médecins peuvent recommander avec confiance cette thérapie.

Une autre étude pour la détermination de l’efficacité de cette méthode dans le traitement des troubles respiratoires a été réalisée à l’École de Médecine de l’Université de San Diego, Californie. Le test a été réalisé sur un échantillon de 211 patients avec différents troubles du trajet respiratoire, en comparaison avec 20 personnes saines. Les deux groupes ont appliqué la technique de purification nasale avec l’eau salée pendant trois à six semaines. Conclusion: les patients qui ont utilisé la technique de traitement ont constaté une amélioration significative des 23 sur 30 symptômes présentés avant l’expérience, et il a été constaté dans le groupe de contrôle une amélioration globale de l’état de santé des patients.

Accessible à tous, la pratique de JALA-NETI peut être une solution salvatrice pour l’état de notre santé tant physique que mentale et spirituelle, surtout à notre époque où les maladies respiratoires comme l’asthme, la sinusite, les allergies, la fièvre ou les rhumes sont des plus en plus fréquents, et où la conscience spirituelle est dans un état de dégénérescence avancée. 

Lisez aussi: 

La science yogie des postures corporelles (ASANAS)


yogaesoteric
2008


Articles publiés récemment